Tout sur Unis-cité au quotidien
11
Janvier

[CP] Voeux PR – Service Civique – Réaction d’Unis-Cité

Unis-Cité
#DirectPR Vœux à la Jeunesse du Président de la République
[CP] Voeux PR – Service Civique – Réaction d’Unis-Cité

« 50% d’une classe d’âge en service civique dès 2018 » : Unis-Cité salue une décision qui répond à l’envie d’engagement de nos jeunes dans leur diversité, et aux besoins de cohésion sociale de notre pays !

Un objectif atteignable à au moins 2 conditions : que l’Etat finance l’accompagnement des acteurs de terrain et que la mixité sociale soit garantie

A l’occasion de ses vœux présentés à la Jeunesse ce 11 janvier, le Président de la République a annoncé la généralisation du service civique, en gardant ses fondamentaux actuels, avec l’objectif pour l’Etat de mobiliser la moitié d’une classe d’âge soit 350 000 jeunes par an d’ici 2018 en affectant un budget d’1 milliard d’euros.

 

Oui, la généralisation du service civique peut changer notre société…

Depuis 2010, le service civique, d’une durée moyenne de 8 mois, a prouvé son efficacité sur le terrain et a montré sa capacité à être une expérience de vie unique, d’apprentissage du vivre ensemble, d’utilité pour la société et pour les jeunes.

 

Oui, l’objectif de 400 000 jeunes par an est atteignable…

  • Parce que la demande des jeunes est au rendez-vous : 3 fois plus de demandes que de places aujourd’hui et 60% des jeunes se disent déjà prêts à faire 6 mois de service civique.*[1]
  • Parce que notre société a plus que jamais besoin de développer les espaces de mixité et le lien social et de mobiliser les citoyens face à de nouveaux enjeux écologiques et sociaux.

 

Oui à l’obligation pour les services publics de faire confiance aux jeunes en les mobilisant sur des missions

Car c’est d’abord à la société et donc à ses acteurs publics de s’obliger à faire confiance aux jeunes en les mobilisant sur des missions utiles, Unis-Cité salue la proposition de systématiser cet accueil, sous réserve de privilégier les missions de terrain, au contact des populations.

Unis-Cité salue également la création d’un Haut-Commissariat à l’Engagement rattaché au Premier Ministre étant donné la mobilisation nationale et transversale que demande ce défi.

 

A condition de démultiplier l’accompagnement des acteurs terrain et de garantir la mixité sociale

Dans un pays qui n’a pas de culture du service civique, ce défi ne sera réussi que si l’Etat met les moyens d’appui pour permettre à chaque acteur (hôpital, mairie, association…) de s’en saisir.

2 conditions majeures doivent être réunies pour réussir cette généralisation :

– Le déblocage d’au moins 5 millions d’euros par an dès 2016 pour l’accompagnement des acteurs susceptibles d’accueillir ces jeunes. Le service civique n’est pas un emploi aide, il faut lui préserver ce qui fait son sens et sa richesse.

– Des mesures renforcées pour garantir la mixité sociale : Généraliser les missions en groupe de jeunes issus de milieux et de niveaux d’étude différents et renforcer le financement spécifique nécessaire à l’accueil des jeunes les moins qualifiés.

_____________________________________

Contacts presse :  Nicolas Jacquemard – 06 64 46 81 92

Isabelle Prats – 06 59 11 65 16www.uniscite.fr / Sur Twitter : @uniscite



[1] Sondage IFOP pour l’Agence du Service Civique, octobre 2015, enquête auprès de 1.000 jeunes de 16 à 25 ans

 

A propos d’Unis-Cité : Depuis 1995, Unis-Cité expérimente sur le terrain la mobilisation de jeunes de toutes origines sociales et culturelles et de tous niveaux d’études dans une année citoyenne, devenant l’association pionnière du Service Civique en France. Présente dans une cinquantaine de villes, elle a déjà mobilisé plus de 15 000 jeunes, dont plus de 2200 sur l’année 2015. L’objectif d’Unis-Cité : qu’il devienne naturel que tous les jeunes consacrent une étape de leur vie à la collectivité et que cette étape citoyenne soit un temps de mixité sociale et culturelle et d’apprentissage du vivre ensemble. www.uniscite.fr

 

Évènement