COVID-19 : 100 volontaires en Service Civique d’Unis-Cité mobilisés pour lutter contre les fausses informations

Dans une société où l’information circule vite et en continu, notamment dans une période de crise comme celle que nous traversons, il paraît nécessaire de renforcer la capacité d’analyse critique de chacun et de savoir faire le tri entre info et infox (fake news).

Depuis février 2019, sous l’impulsion et avec le soutien du ministère de la Culture, décryptage de l’information, réseaux sociaux et médias sont à l’honneur dans les bibliothèques, partout en France, grâce aux “Ambassadeurs des médias et de l’information”, des jeunes en Service Civique ambassadeurs de l’éducation aux médias en bibliothèques. Ce programme mobilise 106 jeunes à temps plein pour 8 mois dans près de 60 bibliothèques et médiathèques sur 8 territoires (Seine-et-Marne, Val d’Oise, Bas-Rhin, Charente, Loire, Cantal, Isère et Hérault), avec le soutien des DRACs, des départements, et de certaines municipalités.

Être  Ambassadeur des Médias et de l’Information chez Unis-Cité, c’est promouvoir aux côtés des bibliothèques, une pratique citoyenne des médias auprès des jeunes. Et ce notamment à travers des ateliers d’éducation aux médias auprès des jeunes ou encore des animations auprès de publics éloignés des bibliothèques.

En cette période de confinement et de forte information, la mission des Ambassadeurs prend davantage de sens encore. Les volontaires ne relâchent pas leurs efforts et se mobilisent pour continuer à effectuer leur mission en l’adaptant à la situation. En voici quelques exemples : 

En Seine-et-Marne les volontaires rédigent des articles sur les fake news ou sparknews puis les relaient ensuite sur les sites de médiathèques, travaillent désormais sur le “tout écran” et partagent des trucs et astuces.  

Dans le Val-d’Oise les volontaires alimentent  le portail de la communauté Val Parisis avec des articles, sources fiables à destination des médiathèques. En projet : des post facebook avec des vidéos d’une minute trente “conseils culturels”.  Les volontaires AMI organisent également le jeudi après-midi des ateliers sur Discord à destination des volontaires des autres promotions du Val d’Oise. 

Dans l’Hérault, les volontaires ont créé la  newsletter des Ambassadeurs des Médias et de l’information du territoire. Initiative similaire en Charente, où le premier numéro de  la newsletter “Le Canard confiné” rédigée par les volontaires sera bientôt diffusé auprès de lycéens de territoires ruraux, où le besoin de lien se fait particulièrement sentir. Certains de ces lycéens participent par ailleurs aux “ateliers visio” développés en Nouvelle-Aquitaine.  

Les volontaires de l’Hérault ont également créé leur page instagram sur laquelle ils postent  régulièrement leurs conseils, jeux et informations sur les fakes news.

Les volontaires du Cantal ont quand à eux pour projet de réaliser des tutoriels sur les fake news liées au coronavirus et aux fake news plus largement. 

Dans la Loire, un jeu sur les fakes news “Fake or not fake”  est en cours de construction afin d’être diffusé sur les réseaux de la région.

En Isère les volontaires ont créé un journal multiplateforme “le journal de Léon” où l’on peut retrouver le professeur Léon et le podcast du journal sur leur chaîne Youtube. 

Dans le Bas-Rhin, les volontaires ont pris en charge la partie éducation aux médias et à l’information  du site internet de la bibliothèque départementale et sont également présents sur les réseaux Instagram et Facebook.

En  Seine-et-Marne, les volontaires AMI ont réalisé et partagé  leur premier podcast sur leur page instagram.