Tout sur Unis-cité au quotidien
08
Février
2017

Michel, 23 ans, volontaire en Ile-de-France du programme « les volontaires de la transition énergétique »

Unis-Cité
« Très solitaire, le Service civique me reconnecte et me redonne confiance en moi… ».
Michel, 23 ans, volontaire en Ile-de-France du programme « les volontaires de la transition énergétique »

 

Michel, 23 ans, volontaire à Unis-Cité Ile-de-France

 S’il parle aisément aujourd’hui, Michel était très renfermé et solitaire en arrivant à Unis-Cité : « je passais mon temps tout seul » … il évoque même un état dépressif. Licence de biologie en poche, il veut s’orienter vers un Master « Sciences de l’Univers, environnement et écologie » et dit : « j’ai appris à mieux m’organiser et j’ai pris un peu plus d’autorité ». 

Pourquoi le Service civique ? « J’en avais entendu parler et je ne voulais pas perdre mon temps en sortant de licence alors que c’était trop tard pour l’inscription en Master. Je le fais pour aider les gens, tout en apprenant quelque chose. Le programme VTE où je suis correspond exactement à ce que je cherchais ».

Comment ça se passe ? « Avec mon équipe, on a créé des animations, notamment, avec la Maison de l’Environnement d’Aulnay. D’abord pour les enfants de 10-14 ans, mais elles sont adaptables à des publics plus vieux et/ou plus avertis. Elles portent sur l’énergie, les déchets, l’eau, les économies réalisables. On fait ces animations dans les structures de la ville où il y a des jeunes, en particulier les ASC. Mais on fait aussi du porte à porte pour toucher les familles. L’objectif : transmettre aux gens des éco-gestes, utiles pour l’environnement et qui leur permettent en même temps de faire des économies. Et puis on leur explique les nouveaux compteurs Linky d’Enedis*, et comment ils peuvent les mettre à profit aussi pour économiser ».

Et au sein de l’équipe ? « On est 6, tous très différents, 3 filles et 3 garçons : Sofiane a 16 ans et a décroché de l’école, Kéliane a 20 ans et un Bac pro, Abbi a 20 ans, Awa en a 23 et finit une licence en parallèle, Yassine, 25 ans, décrocheur lui aussi, était accro aux jeux vidéo… Parfois je dois faire le flic quand tout le monde est démotivé. C’est Abbi qui m’apprend à plus m’imposer. Awa, elle, a plein d’idées et dessine très bien (très belles affiches) et elle résout les conflits. Kéliane et Yacine ont beaucoup de potentiel quand ils sont à fond. Même si ce n’est pas tout le temps, ils peuvent être géniaux ».

Qu’est-ce que t’apporte ton service ? « Je manquais d’organisation et ne savais pas travailler en équipe. J’ai aussi appris à prendre plus d’autorité, de force de persuasion, dans l’équipe et avec les publics qu’on rencontre. Je sais mieux expliquer, clarifier et suis plus patient. Le Service civique me rassure et me redonne confiance en moi. On apprend aussi à se débrouiller seul, sans un prof ou un chef au-dessus de nous. »

L’avenir ? « D’abord, je dis aux jeunes qui n’ont pas encore fait le Service civique : « Venez, en vous prenant en mains ! C’est l’auberge espagnole, profitez-en ! C’est super bien ! ». Et moi, idéalement, je veux faire de la recherche en écologie marine… la mer, c’est un milieu qui m’a donné beaucoup de plaisir depuis tout petit et je veux l’aider ».

Voici une vidéo réalisée par Enedis, qui illustre l’action des volontaires dans l’agglomération bordelaise : 

>> A propos d’Enedis et du partenariat avec Unis-Cité :

Le programme « les Volontaires de la Transition Énergétique » est mis en place grâce à l’important concours d’ENEDIS, entreprise de service public, qui joue pleinement son rôle d’acteur sociétal en soutenant l’engagement la jeunesse et la Transition Energétique. Chaque année, près de 300 jeunes volontaires agissent dans les quartiers pour sensibiliser les habitants aux enjeux environnementaux et accompagner les foyers le plus fragiles dans la maîtrise de leur consommation énergétique en s’appuyant notamment sur une bonne utilisation des nouveaux compteurs électriques.

Unis-Cité