Tout sur Unis-cité au quotidien
06
Juin
2018

Après expérimentation, Unis-Cité développe un programme innovant de Service civique « santé »

Unis-Cité
Sensibiliser et responsabiliser les jeunes sur leur santé, présente et future, ça marche quand ce sont d’autres jeunes qui le font !

 

Le principe du programme est simple : la santé pour les jeunes, par les jeunes. Ce programme innovant d’éducation à la santé basé sur une approche positive et de pairs à pairs – des jeunes en Service civique se font relais d’information et de sensibilisation auprès d’autres jeunes – est la 1ère mission de Service civique dédiée à ce domaine.

Pour le Président de l’Agence du Service Civique, Yannick Blanc, « les missions de Service Civique dans le domaine de la santé ne représentent que 3 à 4% du total, pourtant les besoins sont considérables… Unis-Cité est aussi pionnière dans ce domaine… Cette dimension d’innovation de l’association est très importante pour le Service Civique. »

 

Les débuts de Re’Pairs Santé :

  • 2016-2017: une expérimentation concluante est menée avec 74 volontaires et le soutien de la Fondation CNP Assurances. Engagés auprès de 10 antennes Unis-Cité, ces jeunes en Service Civique ont pu toucher près de 13 000
  • 2017-2018: 135 volontaires sont accueillis comme Re’Pairs Santé, dans 17 antennes Unis-Cité. Le programme a vocation à se développer partout où l’association est présente. Une mallette pédagogique du volontaire est créée, pour faciliter les interventions et leur efficacité, sur 8 thématiques (sommeil, drogues, alcool, tabac, risques auditifs, sexualité, nutrition, addiction aux écrans).

Les objectifs 2018-2019 :

  • Accueillir 300 jeunes volontaires Re’Pairs Santé, dans la moitié des antennes Unis-Cité (soit 30 antennes)
  • Lancer la mesure de l’utilité sociale du programme, via l’administration de questionnaires auprès des bénéficiaires et partenaires locaux.
  • Mettre en place une Semaine « mieux s’approprier les écrans » ou « sans écran »: un temps fort national autour de la relation que les jeunes ont avec eux, en les faisant s’interroger sur pourquoi et comment mieux les utiliser, en être moins addict.
Unis-Cité