Tout sur Unis-cité au quotidien
26
Mars

[CP] Service Civique : un investissement rentable, comme le montre une étude exclusive présentée ce jour aux parlementaires

Unis-Cité
[CP] Service Civique : un investissement rentable, comme le montre une étude exclusive présentée ce jour aux parlementaires
Communiqué de presse
Paris, le 26 mars 2019
Etude Unis-Cité/ GoodWill Management sur
l’impact économique du Service civique :

1€ investi par l’état dans le Service Civique rapporte 1,92€  à la collectivité

 

Inspiré de l’expérience pionnière de l’association Unis-Cité, le Service Civique, dispositif d’engagement permettant aux jeunes de 16 à 25 ans de consacrer 6 à 12 mois à des missions d’intérêt général, tout en vivant une expérience citoyenne et quasi-professionnelle forte et indemnisée – semble faire aujourd’hui consensus sur sa pertinence et son utilité sociale. Une étude du cabinet Goodwill-management pour l’association Unis-Cité, s’attache à donner une valeur économique à cette utilité sociale et à évaluer le “Retour Social sur Investissement” des fonds investis dans le Service Civique.
Cette étude est présentée en exclusivité ce mardi 26 mars à l’Assemblée Nationale devant un parterre de députés de tous bords politiques.

A l’heure où se lance un nouveau projet de Service National Universel et où l’Etat se doit d’évaluer l’impact de ses politiques afin de les prioriser, cette démarche d’évaluation de retour sur investissement s’avère essentielle et particulièrement innovante.

Le cabinet GoodWill Management s’est intéressé aux trois grands impacts éprouvés du Service Civique sur lesquels des données ont été rassemblées et une valorisation économique a pu être faite.
– L’impact du Service Civique sur les jeunes pendant et après le Service Civique : alors que toutes les études réalisées par Unis-Cité, comme par  l’Agence du Service Civique, montrent que le Service Civique favorise l’insertion professionnelle des jeunes par la confiance en soi qu’il leur permet de développer, mais aussi par l’expérience et les compétences transversales qu’il leur apporte, GoodWill Management s’est attachée à chiffrer la valeur économique de cet impact.
Pendant le service civique, les jeunes gagnent en pouvoir d’achat et cotisent au système de solidarité nationale. Tous les autres impacts, notamment en termes d’amélioration de l’orientation des jeunes, mais aussi impacts citoyens, n’ont pas été valorisés quoique réels.

– L’impact sur leurs bénéficiaires des missions réalisées par les jeunes pendant leur Service Civique.
Les différentes missions confiées aux jeunes volontaires ont des impacts certains sur leurs bénéficiaires et/ou l’environnement selon les cas. L’étude s’attache à chiffrer la valeur économique de certains de ses impacts, en utilisant les données des études d’impacts menées par Unis-Cité et les chiffrages proposés par des études émanant d’organisation publiques nationales et internationales.

– L’impact global du dispositif sur la cohésion nationale.
Tendance à voter plus que les autres, plus grand sentiment d’appartenance à la Nation, développement de l’envie d’engagement, baisse des préjugés, intérêt pour la chose publique… sont autant d’impacts du Service Civique que les études conduites par Unis-Cité comme par l’Etat ont pu mesurer. Le cabinet GoodWill Management n’a pu à ce stade donner une valeur économique qu’à l’un de ces impacts (le développement du bénévolat généré par l’expérience de Service Civique).

Synthèse des résultats

Les “coûts pour l’Etat” correspondent à l’investissement actuel de l’Etat dans le Service Civique, à savoir :
• 80% de l’indemnité mensuelle versée aux jeunes, (3800€ par an)
• leurs cotisations sociales (santé et retraite : 1900€ par an)
• une partie des frais de tutorat et de formation civique des jeunes (1100€ par an)

Les bénéfices totaux comprennent 2 des 3 niveaux d’impacts : l’impact sur les jeunes et l’impact sociétal des missions réalisées par les jeunes. Ils n’incluent ni les impacts sur la cohésion nationale ni les nombreux autres impacts pourtant identifiés, mais dont la valorisation économique n’a pu à ce stade être faite faute d’études disponibles sur la valeur d’impacts identiques ou similaires.

Ressources utiles :

Contact presse : Nicolas Jacquemard – 06 64 46 81 92 – njacquemard@uniscite.fr
Contact institutionnel : Marie Trellu-Kane – 06 63 84 43 98 – marie.trellu@me.com

A propos d’Unis-Cité : L’association Unis-Cité est née de la conviction qu’il devrait faire partie de l’éducation de tous nos jeunes de consacrer une étape de leur vie à servir la collectivité tout en faisant l’apprentissage du travail d’équipe dans la mixité sociale. Unis-Cité a inspiré et servi de modèle au lancement du Service Civique des jeunes en 2010. Présente dans plus de soixante villes en France, Unis-Cité a déjà mobilisé et accompagné 25.000 jeunes dont plus de 7.000 en 2018, dans un service civique « collectif », fondé sur la mixité sociale. Unis-Cité promeut l’idée que le Service Civique devrait devenir « universel », et faire partie du parcours de tous les jeunes en France. www.uniscite.fr – Twitter @uniscite – www.relais-service-civique.fr

A propos du Service Civique : inspiré de l’expérience précurseur d’Unis-Cité et cherchant à donner une suite au service national suspendu en 1996, le service civique a été créé en 2010 pour favoriser la mixité sociale et développer une culture de l’engagement chez les jeunes en France. Volontaire, il propose aux jeunes de 16 à 25 ans de consacrer 6 à 12 mois de leur vie à des missions d’intérêt général au sein d’associations et services publics (solidarité, lutte contre l’exclusion, éducation, environnement, sport, culture…. Ils perçoivent une indemnité mensuelle (~582 €), bénéficient d’une couverture sociale, d’une formation citoyenne et d’un accompagnement pour préparer l’après service. www.service-civique.gouv.fr

A propos de Goodwill-Management : avec la « conviction qu’il est possible de concilier performance économique et développement durable », le cabinet de conseil en performance économique responsable Goodwill-management accompagne depuis 2003 les entreprises, bâtiments et territoires selon deux objectifs : les aider à créer de la valeur autrement en déployant des politiques de responsabilité sociétale, et mesurer la valeur de leurs actifs autrement, notamment à l’aide du capital immatériel.

Unis-Cité