Tout sur Unis-cité au quotidien
20
Septembre
2013

HSBC France soutient le programme Booster d’Unis-Cité

Unis-Cité
Témoignage de Marine de Bazelaire, Directrice du Développement Durable HSBC France et Déléguée de la fondation HSBC pour l'Education. Depuis l’engagement financier du Groupe auprès du programme ‘Booster’ pour 3 ans, elle voit des « premiers résultats très encourageants » et confirme que les salariés d’HSBC « seront appelés à se mobiliser localement aux côtés des jeunes ».
HSBC France soutient le programme Booster d’Unis-Cité

Pourquoi ce choix d’HSBC de soutenir le programme « Booster » ?
En 2011, HSBC s’est engagé à dédier 15 millions de dollars sur 5 ans pour son programme ‘Future First’ de lutte contre la pauvreté des enfants par des projets éducatifs. Où que le groupe soit implanté, il veut favoriser l’acquisition de compétences pratiques par des jeunes en situation de grande précarité et leur permettre d’accéder à un avenir meilleur.
Le programme innovant d’Unis-Cité est en droite ligne avec cette ambition. Alors qu’en France, « raccrocher » ceux qui sont sortis du système éducatif sans diplôme est une urgence qui concerne chaque année 140 000 jeunes, ‘Booster’ teste l’utilisation du Service Civique comme cadre adapté à l’insertion des décrocheurs de 16-17 ans.

Quelle est, selon vous, la valeur ajoutée du Service Civique pour les mineurs décrocheurs ?

Le Service civique propose un cadre d’intervention pour effectuer des actions d’intérêt général. Ces jeunes, qui pour des raisons sociales ou familiales se retrouvent sans diplôme et sans emploi, trouvent ainsi un rôle utile. Ayant retrouvé confiance en eux, ils témoignent du fait que cette expérience les a aussi aidés à remobiliser leurs familles autour de leur projet et à être ainsi mieux considérés et insérés. Les premiers résultats sont très encourageants : 76% des jeunes ‘Booster’ ont repris une formation ou accédé à un emploi à l’issue de leur Service civique.

Au-delà du soutien financier, quelles autres formes de soutien apporte HSBC à Unis-Cité dans le cadre de ‘Booster’ ?

Parce que la lutte contre la fracture sociale passe par la rencontre, HSBC s’associe exclusivement aux projets proposant des pistes de collaboration ou des occasions de rencontre avec les collaborateurs du Groupe. Nos salariés se sont fortement mobilisés sur ‘Booster’ de différentes manières, afin de créer du lien et de donner « envie » d’avancer. Certains jeunes ont bénéficié d’ateliers CV et de découverte des métiers bancaires, d’autres ont pu partager une passion, d’autres encore  ont reçu des notions photographiques lors d’ateliers hebdomadaires. Les jeunes formés à la photo se sont révélé d’excellents artistes, dont nous souhaiterions valoriser les travaux en les exposant dans notre réseau d’agences.

Comment envisagez-vous l’avenir du partenariat avec Unis-Cité ?

Notre engagement auprès de Booster est de 3 ans. Nous suivrons attentivement son essaimage, qui concernera cette année plusieurs villes de province. Nous inviterons, bien entendu, nos salariés à se mobiliser localement aux côtés des jeunes.

Partenaires