Contact|FAQ|Accessibilité |

L’Association Pierre Bellon soutient ‘Les Néo-citoyens’ d’Unis-Cité et insiste sur l’évaluation des actions qu’elle distingue

Julien Chavanne, le Délégué général de l’Association Pierre Bellon, qui soutient ‘Les Néo-citoyens’ d’Unis-Cité, parle du « fort impact [du programme] sur les capacités des bénéficiaires à vivre et à s’épanouir en collectivité ». Il rappelle l’engagement auprès d’Unis-Cité jusqu’en 2016, et son objectif : 20 000 élèves touchés par an.

Q- Quel est l’objet de l’association Pierre Bellon et pourquoi a-t-elle choisi de soutenir le programme ‘Les Néo-Citoyens’ ? – Créée à titre familial par le président-fondateur du groupe Sodexo, Pierre Bellon, l’association agit pour le développement humain des personnes en difficulté. Future Fondation, elle soutient des projets portés par des associations pour la réalisation du potentiel, l’amélioration de la vie au travail et l’alphabétisation en France et à l’international. Elle soutient ‘Les Néo-Citoyens’ sur trois ans car ce programme contribue à la réalisation du potentiel des jeunes par le développement des compétences de vie à l’école, au collège et au lycée. De plus il touche à la fois les élèves bénéficiaires, et les jeunes en Service civique qui préparent ainsi leur insertion professionnelle.
Q -Selon vous quel est l’intérêt de ce programme pour les élèves et les équipes pédagogiques ? – Nous avons pu le constater à Dunkerque, où il est notamment mis en œuvre, il a un fort impact sur les capacités des bénéficiaires à vivre et à s’épanouir en collectivité, incitant les enfants à prendre confiance en eux et gagner en autonomie tout en devenant acteurs de leur quartier. Les enfants de l’école du Parc de la Marine, par exemple, ont créé et gèrent, avec l’aide des volontaires, une coopérative de jeux permettant aux élèves de les emprunter à la récréation. Et les enseignants désirent l’installer de façon durable dans l’école ! Au collège Robespierre, la création d’une ‘Maison des collégiens’ a contribué à faire baisser fortement les violences et l’absentéisme dans l’établissement.
Q- L’association Pierre Bellon insiste sur l’évaluation des actions des associations qu’elle soutient . Quels sont les enjeux pour un programme comme ‘Les Néo-Citoyens’ ?Ces enjeux sont avant tout de suivre la progression des bénéficiaires comparée aux objectifs initiaux, et d’identifier les points d’amélioration du dispositif grâce à l’écoute de l’ensemble des bénéficiaires et acteurs du terrain. Un point que nous suivons tout particulièrement consiste à voir comment évaluer au mieux l’impact sur le développement humain : autonomie, confiance, sens du collectif, écoute… , des notions complexes à cerner. Mais, plus qu’un outil de mesure des résultats, l’évaluation est un outil d’aide au pilotage de l’action qui doit permettre de mobiliser l’ensemble des acteurs et partenaires du projet.
Q- Comment envisagez-vous l’avenir de ce partenariat ? – Engagé jusqu’en 2016 afin de permettre le développement du dispositif initial du primaire au secondaire en touchant progressivement collégiens et lycéens, soit 20 000 jeunes par an, nous espérons que les initiatives lancées partout en France puissent se développer à grande échelle, et voir comment elles peuvent s’inscrire sur le long terme en lien avec les enseignants et responsables d’établissements.

Rubriques

    Actualités récentes

    Skip to content