Tout sur Unis-cité au quotidien
04
Mai

Participer à la continuité pédagogique: témoignages de volontaires toulonnais mobilisés

Unis-Cité
Ayoub, Roxanne, Muslem, Amaury, durant la crise, des volontaires toulonnais apportent leur soutien aux élèves, familles et enseignants

Témoignage de Ayoub,21 ans, volontaire relais
:
« Je m’appelle ayoub j’ai 21 ans cela fait 6 mois que je suis en service civique au Central’ Place qui est un foyer des jeunes travailleurs situé à Toulon.

Ma mission consiste à favoriser les liens entre les résidents, lutter contre la fracture numérique , encourager la prise en compte de la santé.
Cette mission je la réalise en binôme, nous organisons des ateliers numériques destinés aux résidents avec des intervenants professionnels, nous accompagnons les résidents dans leurs démarches de recherche d’emploi, notamment la création des CV et lettres de motivation, ainsi que des activités de divertissement, loisirs…

Cet engagement est tout d’abord une responsabilité , c’est une promesse que je dois tenir vis-à-vis des personnes qui m’ont fait confiance en m’accordant cette mission à savoir Unis cité et la résidence central’place.

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, ma mission au sein du foyer a été arrêté durant toute la période du confinement, mais cela ne m’empêche pas de continuer à travailler à distance.
En effet, je me suis porté volontaire pour donner des cours de soutien scolaire en français à une jeune fille, qui maîtrise peu la langue française. Les cours ont lieu 5 fois par semaine.

Témoignage de Muslem, jeune réfugié syrien âgé de 20ans, volontaire sur les programmes « connectés » et « FEH »et engagé, pendant la crise, auprès d’élèves allophones:
 » Quand on m’a proposé d’aider une famille Turque qui ne sait jamais parler le français, j’ai accepté car c’est mon travail c’est d’aider les personnes autour de moi et je sais également parler le turc parce que j’ai déjà habité là- bas.
Alors UC a donné mes coordonnées à la maîtresse des enfants et du coup leur maîtresse m’a contacté en expliquant ce que je dois dire à ses parents, puis je les ai appelés et je leur ai bien expliqué.
À la fin ça s’est bien passé. J’étais très content pour ça et leur maîtresse aussi.
Elle m’a demandé si je suis d’accord pour d’autres fois et je l’ai confirmé en disant que je suis toujours prêt et disponible.
Voici donc un exemple des actions vers les familles, ses enfants et leurs enseignants.
Cela me fait plaisir de continuer à aider.

Unis-Cité