Tout sur Unis-cité au quotidien
03
Mars

Le service civique participe également aux enjeux de l’économie du 21è siècle : libérer les énergies des jeunes en leur proposant

Unis-Cité
libérer les énergies des jeunes en leur proposant des espaces d'action, de (re)prise de confiance, de développement de leurs compétences humaines et d'apprentissage du vivre ensemble, paraît plus essentiel que jamais.

Le service civique participe également aux enjeux de l’économie du 21è siècle.

 

Le Service civique a permis en 2015 à quelque 60 000 jeunes en France de consacrer de 6 à 12 mois à l’intérêt général, en étant à la fois utiles à la société et utiles à eux-mêmes puisqu’ils se développent à travers les actions qu’ils mènent. Avec l’ambition de l’Etat d’universaliser son accès, plusieurs centaines de milliers de jeunes devraient s’engager chaque année dans cette nouvelle étape de vie. Si le Service civique répond avant tout à des enjeux de cohésion sociale pour notre pays, ses bénéfices et ses impacts sont multiples et peuvent également contribuer aux défis économiques nouveaux.

 

Dans une économie en totale mutation, la société et les entreprises ont encore plus besoin de savoir-être, cette base de compétences, humaines et sociales, qui renforce la réussite de toute organisation et dont toujours plus de recruteurs font un facteur central. Pionniers, les employeurs américains ont fait des « soft skills » les compétences les plus recherchées depuis le début de ce siècle (Cf. une enquête menée en 2014 par Career Builder). Les compétences essentielles à leurs yeux ? L’éthique, le travail en équipe, un état d’esprit positif. Parce qu’elles sont vecteurs de performance économique.

 

L’expérience d’Unis-Cité, qui a déjà mobilisé près de 13 000 jeunes depuis 20 ans, prouve que cette période de transition vers la vie adulte est idéale pour développer ces compétences en menant des actions d’intérêt général. Elle est aussi positive pour les jeunes très diplômés – qui vont développer leur capacité à travailler en équipe, leur ouverture aux autres et leur gestion de projet – que pour les jeunes sans qualification ni diplôme – qui vont reprendre confiance en eux et retrouver les repères nécessaires pour s’engager dans une étape qualifiante afin de renforcer leur employabilité.

 

Si, en effet, 82% des anciens volontaires d’Unis-Cité (enquête annuelle) ont trouvé un emploi ou sont en formation 6 mois après  leur service, c’est bien surtout grâce au capital humain et de confiance qu’ils ont pu acquérir et valoriser. Le Service civique, avant tout étape d’action sur le terrain, donne aux jeunes la possibilité, en « faisant ensemble », de développer leur esprit d’initiative.

 

Notre pays a besoin de faciliter l’éclosion de jeunes citoyens actifs, entreprenants et positifs. Et, si l’économie est aussi et avant tout « l’art du vivre ensemble », selon ses racines grecques (oïkos et nomia), le Service civique peut devenir un des piliers de sa réalisation au 21ème siècle.

 

Pour une économie performante, durable et humaine, jouons à fond la carte du Service civique étape incontournable du développement de la jeunesse et de son épanouissement !

Unis-Cité
01
Mars

Le service civique participe également aux enjeux de l’économie du 21è siècle : libérer les énergies des jeunes en leur proposant

Unis-Cité
libérer les énergies des jeunes en leur proposant des espaces d'action, de (re)prise de confiance, de développement de leurs compétences humaines et d'apprentissage du vivre ensemble, paraît plus essentiel que jamais.

 

 

Le service civique participe également aux enjeux de l’économie du 21è siècle.

 

Le Service civique a permis en 2015 à quelque 60 000 jeunes en France de consacrer de 6 à 12 mois à l’intérêt général, en étant à la fois utiles à la société et utiles à eux-mêmes puisqu’ils se développent à travers les actions qu’ils mènent. Avec l’ambition de l’Etat d’universaliser son accès, plusieurs centaines de milliers de jeunes devraient s’engager chaque année dans cette nouvelle étape de vie. Si le Service civique répond avant tout à des enjeux de cohésion sociale pour notre pays, ses bénéfices et ses impacts sont multiples et peuvent également contribuer aux défis économiques nouveaux.

 

Dans une économie en totale mutation, la société et les entreprises ont encore plus besoin de savoir-être, cette base de compétences, humaines et sociales, qui renforce la réussite de toute organisation et dont toujours plus de recruteurs font un facteur central. Pionniers, les employeurs américains ont fait des « soft skills » les compétences les plus recherchées depuis le début de ce siècle (Cf. une enquête menée en 2014 par Career Builder). Les compétences essentielles à leurs yeux ? L’éthique, le travail en équipe, un état d’esprit positif. Parce qu’elles sont vecteurs de performance économique.

 

L’expérience d’Unis-Cité, qui a déjà mobilisé près de 13 000 jeunes depuis 20 ans, prouve que cette période de transition vers la vie adulte est idéale pour développer ces compétences en menant des actions d’intérêt général. Elle est aussi positive pour les jeunes très diplômés – qui vont développer leur capacité à travailler en équipe, leur ouverture aux autres et leur gestion de projet – que pour les jeunes sans qualification ni diplôme – qui vont reprendre confiance en eux et retrouver les repères nécessaires pour s’engager dans une étape qualifiante afin de renforcer leur employabilité.

 

Si, en effet, 82% des anciens volontaires d’Unis-Cité (enquête annuelle) ont trouvé un emploi ou sont en formation 6 mois après  leur service, c’est bien surtout grâce au capital humain et de confiance qu’ils ont pu acquérir et valoriser. Le Service civique, avant tout étape d’action sur le terrain, donne aux jeunes la possibilité, en « faisant ensemble », de développer leur esprit d’initiative.

 

Notre pays a besoin de faciliter l’éclosion de jeunes citoyens actifs, entreprenants et positifs. Et, si l’économie est aussi et avant tout « l’art du vivre ensemble », selon ses racines grecques (oïkos et nomia), le Service civique peut devenir un des piliers de sa réalisation au 21ème siècle.

 

Pour une économie performante, durable et humaine, jouons à fond la carte du Service civique étape incontournable du développement de la jeunesse et de son épanouissement !

 

Unis-Cité