Tout sur Unis-cité au quotidien
13
Mai
2020

06/03/2020 Tours : une association récolte des protections hygiénique pour des femmes dans le besoin

Unis-Cité
Unis-Cité Tours a organisé des points de collectes dans des magasins, des bureaux ou des associations tourangelles pour récupérer des serviettes hygiéniques ou des tampons pour des femmes qui ne peuvent pas s'en acheter. Une collecte qui va durer jusqu'au 8 mars. Donner un tampon ou une serviette hygiénique pour des femmes qui ne peuvent pas en acheter et qui en ont besoin. C'est une collecte nationale dans laquelle s'est engagée l'association Unis-Cité Tours. Elle a installé des points de dons dans des associations et des magasins de Tours, pour inciter tous les tourangeaux, femmes et hommes, à donner un paquet de protection hygiéniques menstruelles. Cette collecte sera ensuite reversée à des associations de protection des femmes pour aider les plus précaires.

« Sang pour sang solidaire »

Ils sont 16 jeunes en services civiques dans l’association à organiser ces collectes. Ils ont fabriqué des boites sur lesquelles ils ont

inscrits : « Sang pour sang solidaire » et qu’ils ont décoré avec des dessins et des serviettes hygiéniques. A l’intérieur des paquets de serviettes ou de tampon que des Tourangeaux femmes et hommes sont venus déposer.

 

La précarité des protections hygiénique touche de nombreuses femmes et notamment celles qui vivent dans la rue, selon Jeanelle, une volontaire : « J’ai déjà vu des jeunes filles demander des kits d’hygiènes.

Elles sont dans le besoin et ne peuvent pas se fournir tous les

mois » regrette la jeune femme. « Je ne trouve pas ça normal que certaines femmes se posent la question à la fin du mois de s’acheter des protections hygiéniques ou à manger » poursuit-elle.

Un sujet tabou

Mais le sujet des protections menstruelles reste compliqué à aborder selon Alice, une autre volontaire : « C’est rendre public et rendre visible quelque chose qui est normalement masqué. » Et elle le voit bien, ces femmes n’ont pas d’autres choix que de se cacher : « De leur côté c’est une honte car elles ne peuvent pas le masquer. On saigne, on a des tâches sur notre pantalon et on nous pointe du doigt, on nous montre » explique-t-elle.

Les boites de dons sont installées partout dans la ville, dans des pharmacies, des magasins, dans des bureaux de Keolis ou chez des associations comme au Centre sociale Plurielle(s), au BIJ 37 ou directement dans le local d’Unis-Cité au 6/8 rue Toulouse Lautrec.

 

« On est tous concernés »

 

Rémi Dougé est le coordinateur de l’équipe, c’est lui qui a lancé le défi à ses volontaires selon lui, il faut que tout le monte, et surtout les hommes s’emparent de ce sujet : « Je pense que c’est un sujet compliqué à aborder par manque d’information ou manque de compréhension mais il faut en parler parce que ça peut relever d’un réel problème pour certaines femmes. On est tous concernés. »

 

Toutes les antennes d’Unis-Cité en France se sont lancé un défi de récolter le plus de protection hygiéniques possibles. Les points de collectes permanents resteront jusqu’au 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes. Une action de collecte est également prévue le 7 mars prochain à Auchan Rabelais à Tours.

 

Vendredi 6 mars 2020 à 5:35 –

Par Manon Derdevet, France Bleu Touraine, France Bleu Tours, France

Unis-Cité