Tout sur Unis-cité au quotidien
16
Mai

Unis-Cité développe son offre d’intermédiation pour les structures désirant se lancer dans le Service Civique

Unis-Cité
Déjà plus de 1000 volontaires mobilisés !

Unis-Cité continue de développer son offre d’intermédiation pour les structures désirant se lancer dans le Service Civique

Forte de ses 24 ans d’expérience et convaincue de la nécessité de développer massivement l’engagement citoyen de notre jeunesse, l’association Unis-Cité s’efforce depuis toujours de contribuer au développement du Service Civique au sein d’un maximum de structures d’intérêt général. Il s’agit pour Unis-Cité de partager son expertise et son savoir faire sur la définition de missions accessibles à tous les jeunes ainsi que dans le recrutement et l’accompagnement de volontaires. En 2017, une lettre de mission de l’Agence du Service Civique, adressée également à 2 autres grands réseaux opérateurs du Service Civique, l’Union Nationale des Missions Locales et la Ligue de l’Enseignement, a renforcée la volonté d’Unis-Cité de mener cet effort en parallèle de ses activités « classiques ». En 2018, plus de 1000 nouveaux jeunes seront ainsi mobilisés en France dans diverses associations et collectivités grâce à l’intermédiation d’Unis-Cité Relais.

MAIS L’INTERMÉDIATION, QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est la mise à disposition de l’agrément détenu par une structure – par exemple Unis-Cité – au bénéfice d’une autre structure qui peut ainsi se lancer plus facilement dans l’accueil de jeunes en Service Civique, en se focalisant sur le projet d’accueil et l’accompagnement des jeunes plutôt que sur les démarches de portage juridique et administratif du Service Civique.

Voici deux exemples illustrant ce processus et son adaptation en fonction des besoins :

èSplash Mouv’n Swing, association de Montreuil (93), organise des actions de création artistique collaborative avec des publics fragiles (hospitalisés, réfugiés, etc.). Elle souhaitait se lancer dans l’accueil de jeunes en Service Civique, et au vu de sa taille modeste, préférait être accompagnée afin de « faire bien » et de ne pas porter, dans un premier temps, tous les aspects administratifs, juridiques et techniques. Les jeunes en Service Civique représentent un soutien dans le développement des actions de l’association : organisation d’ateliers artistiques, facilitation de la participation des publics lors des ateliers. Léo et Morgane, les 2 volontaires actuellement en mission pour 6 mois chez Splash Mouv’n Swing sont très impliqués, bien intégrés dans l’équipe, et très contents de leur mission.

èLa mairie de Saint-Mariens  (Gironde, 1200 habitants) est heureuse de pouvoir accueillir des volontaires par l’intermédiaire d’Unis-Cité. L’adjoint au maire a même contacté le journal local pour faire un article à ce sujet (à retrouver ici) ! Pour lui, c’est l’occasion de se lancer plus facilement que s’il avait fait sa propre demande d’agrément, et d’inciter ainsi d’autres structures de la commune à penser Service Civique. Les 2 volontaires, pendant leur engagement de 6 mois, ont pour mission de sensibiliser les élèves à l’exercice de leur citoyenneté, en les incitant, par exemple, à débattre ou à sensibiliser aux gestes éco-citoyens.

COMMENT UNIS-CITE SOUTIENT-ELLE LES STRUCTURES DANS LE CADRE DE L’INTERMEDIATION ?

L’intermédiation est assurée par les chargés de mission Service Civique d’Unis-Cité Relais. Il s’agit de professionnels salariés, dédiés à l’accompagnement de structures dans le cadre, entre autres, de l’intermédiation, qui apportent leur expertise et leur soutien pour :

  • travailler sur les objectifs et le contenu des missions confiées aux jeunes en garantissant le cadre du Service Civique, ainsi que la rédaction et la diffusion de l’annonce,
  • appuyer le tuteur pour prévoir le projet d’accueil, et le soutenir au fur et à mesure du déroulé de la mission des jeunes,
  • animer mensuellement des journées de rassemblement pour les volontaires permettant ainsi d’aider les jeunes à prendre du recul sur leur Service Civique et à débattre avec d’autres jeunes du territoire
  • assurer les obligations de formation civique et citoyenne et de PSC1, ainsi que d’une partie de leur accompagnement post-Service Civique,
  • aider à la rédaction du bilan nominatif des jeunes, et un bilan partagé de fin de mission,
  • assurer la gestion de tous les aspects administratifs du contrat d’engagement des volontaires et les relations avec l’Agence de Service et de Paiement.

ZOOM :

Un partenariat national d’intermédiation avec une fédération

Une convention a été signée le avril entre Adessadomicile, Unis-Cité et la MACIF (à titre de partenaire financier).

Fédération nationale de 350 associations et organismes à but non lucratif œuvrant dans l’aide, le soin à domicile et les services à la personne (près de 25 000 salariés), Adessadomicile a fait le choix de recourir à l’intermédiation d’Unis-Cité. Son objectif : s’assurer de l’appui d’un tiers expert du Service Civique, garant des fondamentaux de ce dispositif et facilitateur pour l’ensemble de ses structures, notamment en termes de suivi administratif et de formation des volontaires. Les efforts d’Adessadomicile pouvant ainsi se concentrer sur la qualité d’accueil et l’instauration d’une dynamique Service Civique dans tout son réseau. Deux publics bénéficiaires des missions confiées aux jeunes en Service Civique ont été retenus : les seniors et les familles.

Du « sur-mesure » pour la construction des missions proposées aux volontaires : après avoir interrogé le terrain, Unis-Cité a proposé d’orienter les missions des jeunes sur (1) des visites de convivialité/recueil de mémoires auprès des personnes âgées, (2) des activités favorisant le lien parents/enfants pour les familles (ateliers d’activités menées ensemble, relais d’offres locales…). Des missions qui ne demandent ni diplômes ni savoir-faire particuliers afin de permettre à TOUS les jeunes de postuler.

Les critères d’Unis-Cité et ses méthodes de gestion : dans un premier temps, 30 volontaires vont se déployer dans le réseau Adessadomicile. Les structures adhérentes du réseau peuvent, dès maintenant, se tourner vers leur référent local Unis-Cité pour accueillir des jeunes, et commencer à les recruter en respectant la charte d’accueil d’Unis-Cité Relais : 1) des missions accessibles et de terrain, 2) l’inclusion de jeunes sans qualification, 3) l’accueil d’au moins 2 jeunes qui vont agir en binôme, 4) une journée par mois consacrée à leur formation (journée assurée par Unis-Cité), 5) la désignation d’un tuteur ayant reçu une formation spécifique. Unis-Cité va assurer : la formation des tuteurs internes et celle des volontaires (pour les jeunes : formation civique et citoyenne, accompagnement à leur projet d’avenir, formation PSC 1), ainsi que des évaluations, en cours et en fin d’année, afin d’améliorer en tant que de besoin le dispositif.

Un partenaire financier, la MACIF, appuie cette initiative dans l’objectif de lutter contre la perte d’autonomie des bénéficiaires, grâce aux interventions des jeunes en Service Civique.

BON A SAVOIR :

èUnis-Cité Relais : En plus de l’intermédiation, le département Relais d’Unis-Cité propose son appui, conseil et soutien opérationnel pour toutes les associations, collectivités locales et établissements publics désireux d’être appuyés pour accueillir des jeunes en Service Civique. En fonction des besoins, l’expertise d’Unis-Cité concerne : 

– l’aide à la définition de missions adaptées à l’esprit du Service Civique, 

– l’aide à la demande d’agrément, 

– la formation des tuteurs et des organismes d’accueil*, 

– l’aide au recrutement des jeunes volontaires, 

– la réalisation de la formation civique et citoyenne des jeunes et leur accompagnement pour préparer leur avenir. 

Pour en savoir plus : www.relais-service-civique.fr  / www.uniscite.fr

*Dans le cadre d’une délégation de Service Public confiée par l’Agence du Service Civique à Unis-Cité, la Ligue de l’enseignement et l’AFEV.

Unis-Cité