Tout sur Unis-cité au quotidien
23
Janvier

Unis-Cité invite le gouvernement à confirmer la place centrale du Service Civique comme colonne vertébrale de la phase volontaire du futur Service National Universel #SNU : vers une société de l’engagement ?

Unis-Cité
Unis-Cité invite le gouvernement à confirmer la place centrale du Service Civique comme colonne vertébrale de la phase volontaire du futur Service National Universel #SNU : vers une société de l’engagement ?
Communiqué de presse
Paris, le 22 janvier 2019
Unis-Cité invite le gouvernement à confirmer la place centrale
du Service Civique comme colonne vertébrale de la phase volontaire du futur Service National Universel
#SNU : vers une société de l’engagement ?

Après les annonces, jeudi 17 janvier, des 13 territoires pilotes du projet de Service National Universel souhaité par le gouvernement, l’association pionnière du Service Civique en France se réjouit qu’un nouveau palier soit franchi dans la valorisation de l’engagement citoyen et appelle le gouvernement à confirmer la place centrale du Service Civique dans le futur SNU.

Gabriel Attal,  Secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse et du SNU auprès du Ministre de l’Education Nationale, a précisé jeudi dernier les contours des premiers 15 jours du projet de Service National Universel voulu par le gouvernement, ainsi que les 13 départements dans lesquels il sera expérimenté en 2019. Les objectifs affichés de ce nouveau dispositif sont en cohérence parfaite avec ceux fixés en 2010 au Service Civique, à savoir de promouvoir l’engagement citoyen et la mixité sociale.

L’évolution notoire est celle de se fixer une obligation d’information et de mobilisation de tous les jeunes dès 16 ans quant aux différentes possibilités d’engagement qui s’offrent à eux. Un « forum de l’engagement » sera par exemple prévu au cours des 15 jours d’internat auxquels les jeunes de 16 ans devront participer, aux côtés d’activités plus physiques de cohésion et de temps de bilans de compétences et d’orientation.

Unis-Cité, association pionnière du Service Civique en France, se mobilisera à plusieurs niveaux :

  • pour partager avec les pouvoirs publics les leçons tirées de son expérience unique de constitution de collectifs de jeunes mixtes socialement et culturellement dans un contexte volontaire.
  • pour aider, en déployant des jeunes en service civique comme « pairs mentors », les adolescents passés par les 15 jours d’internat à répondre à l’autre obligation du futur SNU : réaliser l’équivalent de 15 jours de mission citoyenne sur leur territoire.
  • pour promouvoir auprès des adolescents en phase d’internat le Service Civique, 1er dispositif d’engagement citoyen des jeunes par son ampleur (130 000 jeunes concernés en 2018), qui leur permet de consacrer 6 à 12 mois de leur vie à un engagement citoyen formateur, dans l’exact esprit du projet de SNU.

Car après le temps de l’obligation et de l’expérience de vie collective, vient le temps de l’engagement : la phase volontaire du futur SNU, qui permettra aux jeunes de rendre un réel « Service à la Nation » (avec 3 voire 6 mois minimum d’engagement sur des missions correspondants à des besoins de société). Une phase qui de fait devrait devenir universelle dans le parcours des jeunes même sans être obligatoire. Le Service Civique, en dehors du fait qu’il est déjà ancré au cœur du code du service national français, est aujourd’hui le dispositif d’engagement de la jeunesse le plus développé, et le plus en capacité de se développer. S’ils le souhaitent, qu’elles que soient leurs compétences, leur niveau d’étude, leurs centres d’intérêt, tous les jeunes pourront y vivre une expérience forte et transformatrice d’engagement, car il ne demande aucune compétence particulière et est ouvert à tous. Si toutefois le gouvernement lui donne les moyens de se développer, pour que tous les jeunes qui auront été invités à s’engager puissent effectivement le faire.

Aussi, Unis-Cité invite le gouvernement à confirmer la place centrale du Service Civique dans le futur SNU, en tant que colonne vertébrale de sa phase volontaire, et sa volonté d’investir les moyens nécessaires à son développement dans la droite ligne des objectifs poursuivis par le projet de Service National Universel.

Contact presse : Nicolas Jacquemard – 06 64 46 81 92 njacquemard@uniscite.fr 
Contact institutionnel : Marie Trellu-Kane – 06 63 84 43 98 marie.trellu@me.fr
______________________________
A propos d’Unis-Cité : L’association Unis-Cité est née de la conviction qu’il devrait faire partie de l’éducation de tous nos jeunes de consacrer une étape de leur vie à servir la collectivité tout en faisant l’apprentissage du travail d’équipe dans la mixité sociale. Unis-Cité a inspiré et servi de modèle au lancement du Service Civique des jeunes en 2010. Présente dans plus de soixante villes en France, Unis-Cité a déjà mobilisé et accompagné 25.000 jeunes dont plus de 7.000 en 2018, dans un service civique « collectif », fondé sur la mixité sociale.  Unis-Cité promeut l’idée que le Service Civique devrait devenir « universel », et faire partie du parcours de tous les jeunes en France. www.uniscite.fr – Twitter @uniscite – www.relais-service-civique.fr

Unis-Cité