Tout sur Unis-cité au quotidien
07
Décembre
2020

1700 mineurs en Service Civique avec Unis-Cité en 2019-2020

Unis-Cité

Unis-Cité a accueilli 19% de mineurs parmi ses jeunes en Service Civique en 2019-2020. Soit plus de 1700 mineurs par an. Cela dans son programme “Booster“ de Service Civique alterné pour les mineurs décrocheurs (près d’1/3 des mineurs accueillis par Unis-Cité le sont via ce programme), mais également en Service Civique “classique“, à temps plein, en équipe de jeunes de toutes origines et niveaux d’études. Un accompagnement renforcé est proposé à ces jeunes souvent fragiles. Ce taux plafonnant à 5% pour l’ensemble du Service Civique, Unis-Cité est devenu de fait l’un des acteurs majeurs de l’accueil des 16-18 ans.

 

Zoom sur Booster :

Programme sur-mesure pour les mineurs décrocheurs, alternant missions de Service Civique et remise à niveau en lycée

Avec le recul de 7 années de fonctionnement, il ressort clairement que Booster, ce programme de Service Civique alterné, est une solution efficace pour tirer les 16-18 ans en situation de décrochage de l’impasse et les remobiliser vers des projets positifs. Une solution qu’il est prévu de développer massivement dans le cadre de la nouvelle obligation de l’État de « ne laisser aucun jeune de 16 à 18 ans sans solution de formation (Plan pauvreté) ».

Historique : lancé en 2012 par Unis-Cité à la demande du Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Agence du Service Civique, le programme Booster vise à prévenir le décrochage définitif et donner envie aux mineurs de reprendre une formation. Repérés par les lycées ou les Missions de lutte contre le décrochage scolaire, les jeunes sont orientés vers Unis-Cité qui valide leur motivation pour des missions d’intérêt général menées en équipe. Leur accompagnement, personnel et professionnel, est assuré conjointement par un référent Education Nationale et un encadrant Unis-Cité. Unis-Cité assure leur indemnisation, leur mobilisation et encadrement sur des missions d’intérêt général avec d’autres jeunes, ainsi que des temps de formation civique et citoyenne et des visites d’entreprises et rencontres avec des professionnels de divers secteurs.

Objectif : permettre le raccrochage (scolarité/formation) de mineurs décrocheurs par un programme stimulant liant remise à niveau sur les savoirs de base et Service civique.

Contenu : Booster mobilise pendant 8 mois 10 mineurs décrocheurs en équipe avec 10 majeurs de niveaux d’études variés. Les mineurs alternent, des actions sur le terrain (3 jours par semaine) avec un encadrement renforcé, et une remobilisation scolaire, adaptée elle aussi, dans le cadre d’un lycée général ou professionnel (2 jours par semaine).

Fil rouge : un accompagnement renforcé à la préparation du jeune à son “projet d’avenir“, nécessaire car tous manquent de confiance en eux et d’idées sur les métiers et secteurs vers lesquels s’orienter. Toute une panoplie d’activités (ateliers prise de parole/écriture/numérique, stage, parrainage de professionnels, etc.) et des points réguliers, réalisés collectivement et individuellement, leur sont proposés.

Résultats :

En fin de programme Booster, les jeunes déclarent que ces 8 mois leur ont permis de développer des aptitudes personnelles, professionnelles et sociales uniques :

96% se déclarent fiers de ce qu’ils ont accompli durant leur Service Civique,

85 % déclarent avoir beaucoup ou assez progressé en termes d’autonomie.

88 % déclarent avoir beaucoup ou assez progressé dans leur capacité à travailler en équipe.

83 % sont très confiants ou assez confiants concernant leur avenir personnel.

78 % déclarent avoir gagné de la confiance en soi et avoir beaucoup ou assez progressé dans leur capacité à prendre la parole devant un groupe/expliquer leur point de vue.

        50 % des mineurs passés par Booster sont en formation ou en emploi 3 mois après la fin de leur Service Civique

 

A Unis-Cité “Cœur de Flandre“ (Hazebrouck), Tristan Salomé, qui en est à sa 3ème promotion en tant que responsable d’équipe, dit que ses « plus grandes réussites en termes d’évolution, ce sont des mineurs arrivés tout perdus et qui repartent avec la confiance… il y de belles réussites. L’année dernière, sur 10 mineurs un seul ne savait toujours pas quoi faire à la fin du Service Civique ». « Ils sont frappés au début de voir que c’est si différent du système scolaire classique, et ça leur fait changer leur posture très négative et en retrait pour se mettre en action ».

 

Booster c’est :     

  • Avec Unis-Cité :

3 jours de Service civique sur

le terrain (environ 21h) pour :

– se rendre utile

– se remobiliser

QUOI ?

– Mener des missions d’intérêt général développant : sentiment d’utilité sociale, confiance et estime de soi + compétences transversales (travail en équipe, savoir-être, codes professionnels…)

– Participer à des projets “empowerment“ d’intérêt général, pensés et portés par les jeunes eux-mêmes)

Réfléchir à son projet d’avenir,

Bénéficier d’une Formation civique et citoyenne

Faire équipe avec des jeunes majeurs (souvent)diplômés

COMMENT ?

– Tutorat et accompagnement renforcés

– Contacts avec des acteurs  de l’insertion (Mission locale, CIO, etc.) et des entreprises

Participer à des journées de formation civique et citoyenne / d’échanges avec des plus âgés et aux parcours différents (bacheliers, diplômés du supérieur)

 

  • Au lycée :

2 jours de remise à niveau

scolaire pour :

– combler ses lacunes

– découvrir des formations/métiers

QUOI ?

Être inséré dans une classe spécifique

– Faire des activités favorisant l’expression personnelle : théâtre, écriture, vidéo, etc…

– Participer à des visites d’entreprises

– Découvrir divers métiers.

COMMENT ?

– Pédagogie adaptée

– Encadrement renforcé

 

Exemples de missions les plus fréquentes :

  • Préparation de colis et distribution alimentaire
  • Tri de vêtements et objets pour des associations de solidarité
  • Visites de convivialité à des personnes âgées isolées
  • Animation d’ateliers de sensibilisation à l’environnement / de jardins partagés
  • Ateliers créatifs avec personnes en difficulté
  • Ateliers de sensibilisation à l’informatique

 

Innovation rentrée 2020 : « Booster pro », Service Civique alterné centré sur la découverte de métiers et la pré-formation

Cette nouvelle formule comprend, chaque semaine : 3 jours en Service Civique à Unis-Cité et 2 jours de parcours de découverte de secteurs professionnels et de métiers et, lorsque possible, des formations pré qualifiantes. Elle s’adresse prioritairement aux jeunes refusant de retourner en formation générale au lycée après leur service, et préférant rebondir dans une formation professionnelle ou l’apprentissage, voire directement dans l’emploi.

 

Objectifs pour les mineurs :

  • Se remobiliser et se rendre utiles via le Service Civique,
  • Définir leur projet d’avenir, via une découverte métiers et les expériences vécues en Service Civique,
  • Valider, le cas échéant, des modules de pré-formation.

Les contenus, durées, métiers du parcours de découverte sont adaptés en fonction des partenaires locaux, des territoires (métiers en tension notamment) et des besoins de chaque jeune.

Cette première année, en 2020-21, d’expérimentation sur 4 territoires doit permettre de déployer plus largement ce programme en octobre 2021.

 

L’option la plus “démultipliable“ : le Service Civique “simple“…  avec accompagnement et formations renforcés

Ce service se fait à temps plein (entre 24h et 40h par semaine, selon les structures d’accueil), avec des mission(s), des formations et un tutorat adaptés, mais sans temps de remise à niveau sur les savoirs de base ni modules de formation spécifiques. Cette formule, largement utilisée par Unis-Cité et adaptée aux jeunes ayant besoin d’une “césure“ pour regagner confiance en eux et en la société, sans avoir besoin de remise à niveau sur les savoirs de base ou pas prêts à reprendre une formation théorique traditionnelle,, est celle qui paraît la plus démultipliable. Elle est adaptée à la quasi totalité des mineurs décrocheurs qui ne savent pas ce qu’ils veulent faire et ont perdu toute confiance en eux et en leurs capacités. Elle nécessite néanmoins un accompagnement suffisant, pendant toute sa durée, pour que le jeune regagne l’estime de soi se crée des réseaux, acquiert de nouvelles compétences, et ait le temps de découvrir de nouveaux horizons et de réfléchir à la suite.

        

Unis-Cité