Contact|FAQ|Accessibilité |

Arnaud, 23 ans, a terminé en juin son Service Civique à Angers

« Moi qui avais toujours été plutôt un suiveur, j’ai dû me transformer en moteur de l’équipe. C’était compliqué les premiers mois, mais j’ai appris. »

Arnaud, 23 ans, a terminé en juin son Service civique avec Unis-Cité Angers, antenne qui vient de fêter ses 10 ans. 

Ayant obtenu une licence de gestion, mais ne sachant pas où se diriger ensuite, passionné de musique actuelle et guitare-basse dans un groupe de rock, engagé dans des activités associatives, beaucoup de ses amis lui conseillaient le Service civique… alors il s’est lancé.

« C’est la nature des missions, leur objectif d’intérêt général qui m’ont convaincu. On rend service et on voit les retombées concrètes. J’ai participé à deux missions, axées sur la solidarité et le développement durable : conseiller, notamment des enfants, sur le recyclage et le réemploi d’objets mis au rebut ; aider les habitants de nouveaux logements sociaux « à énergie positive » à s’approprier leur logement et leur quartier (information, mise en place d’un compostage collectif, création d’un réseau d’entraide locale, etc.).

Et puis, il y avait aussi la formation civique et citoyenne organisée par Unis-Cité. C’est rare de se lever le matin pour aller  « en cours » et de le faire avec autant d’envie et d’intérêt, car les intervenants et les thèmes abordés étaient super. On a pu discuter de nombreux sujets, comme la santé morale et civique, le planning familial, l’immigration, la lutte contre les discriminations. On a aussi abordé, par exemple, la Justice et ses institutions, en visitant un palais de justice…

La seule chose qui m’a un peu gêné dans mon service, c’est de voir que les niveaux de motivation des volontaires sont très variables. Comme nous n’étions que 4 dans l’équipe, c’était compliqué au quotidien quand certains ne montraient aucun enthousiasme. En même temps, ça apporte beaucoup d’enseignement. Moi qui m’étais toujours considéré plutôt comme un suiveur, dans mon équipe j’ai dû me transformer en moteur, animateur. Même si c’était compliqué les premiers mois, j’ai appris. Je crois que j’ai acquis de nouvelles compétences, comme la prise de décision, la gestion de projet et l’entrepreneuriat, le travail en équipe.

Grâce à Unis-Cité qui nous a organisé une journée d’orientation, j’ai aussi trouvé quelles études recommencer : j’ai été accepté dans une licence pro de gestion des entreprises culturelles, à Angers. A l’oral, on était 40 candidats pour 20 places. Mais, début juin, on avait eu une séance d’entraînement avec des salariés d’entreprises partenaires d’Unis-Cité, pour passer un oral en faisant une bonne synthèse. Ça m’a bien aidé. Les examinateurs m’ont aussi demandé de parler de mon service civique, et je pense que c’était un plus.

L’avenir ? C’est encore difficile de se projeter. Pourquoi pas, je pourrais gérer une salle de concert. En tout cas je me vois aussi toujours faire de la musique (NDLR : Arnaud et son groupe viennent de sortir un album).

Je voudrais ajouter quelque chose à propos du Service civique. Vers la fin, avec un autre volontaire, on s’est demandé si on avait été assez loin dans notre engagement, dans nos missions. Si on ne s’était pas un peu trop contenté de faire ce qu’on nous demandait. Alors on a voulu faire plus et on a relancé une idée proposée par le directeur d’Unis-Cité Angers, en la développant. Ça a donné ‘Les pédaleurs du Cœur’ qui vont récupérer des denrées alimentaires en triporteur auprès de cantines et de petits ou moyens commerces pour les apporter à la Banque alimentaire qui les redistribuera (elle-même ne s’occupe pas de récupérer des petites quantités). On est maintenant quatre à monter le dossier, notamment pour trouver des financements pour le triporteur, qui coûte cher car il doit obligatoirement être réfrigéré. Je suis totalement investi dans ce projet, pour le faire avancer et le transmettre, j’espère, aux prochains volontaires à partir de septembre.

Je voudrais dire aux autres jeunes : on ne peut faire qu’un seul Service civique, alors il faut le faire à fond ! »

Rubriques

    Actualités récentes

    Skip to content