Tout sur Unis-cité au quotidien
25
Octobre
2017

C’est la rentrée : Unis-Cité vise les 7000 jeunes en 2018, et poursuit son plaidoyer pour le développement du Service civique

Unis-Cité

Un projet de loi de finances plutôt rassurant pour le Service civique : le budget est stabilisé

Après un été marqué par la crainte de voir le Service Civique entaché dans son développement par le projet de nouveau service national, un été de plaidoyer et d’actions, le dispositif voit son budget stabilisé dans le projet de loi de finances 2018 présenté le 27 septembre par le gouvernement.

 

Avec une allocation de 448 millions d’euros, il est même qualifié de « priorité réaffirmée ». Et ce montant doit permettre de toucher 150 000 jeunes en 2018, soit légèrement plus qu’en 2017 (environ 130 000 envisagés).

Unis-Cité se réjouit de cette annonce et salue la mobilisation du Ministre en charge de son développement, Jean-Michel Blanquer, ainsi que celle du Président et du nouveau Directeur de l’Agence du Service Civique. Le Président de la République, dans sa « Lettre ouverte à la Jeunesse » diffusée pendant la campagne présidentielle, a parléi du Service Civique comme d’un « formidable vecteur d’engagement volontaire et d’intégration », et annoncé sa volonté de le « pérenniser en gardant ses fondamentaux » et en le rendant « accessible à tous les jeunes ».

 

Le Service Civique, voté en 2010 à la quasi-unanimité des parlementaires, a été créé pour renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale, dans le sillon du Service Civil Volontaire lancé par J. Chirac, en 2005, après les émeutes de banlieues, sur le modèle expérimenté depuis 1995 par Unis-Cité. Depuis, fortement porté et soutenu par le mouvement associatif comme par les mouvements de jeunesse, il permet aux 16-25 ans (30 ans pour les porteurs de handicap) de donner un temps de leur vie (6 à 12 mois) sur des missions d’intérêt général dans des associations, collectivités ou établissements publics. En 2016, près de 92 000 jeunes ont pu s’engager en Service civique, soit 75 % de plus qu’en 2015. En 2017, on devrait atteindre les 130 000.

 

Le Service Civique est pourtant encore loin d’être accessible à tous les jeunes : malgré son fort développement récent, pour qu’il soit accessible à tous les jeunes, une montée en charge massive du nombre de missions de Service civique proposées devra être envisagée. Notamment si l’on veut toucher tous ceux qui ne sont ni en formation ni en emploi mais seraient intéressés car désireux de se rendre utiles et de gagner de l’expérience.

 

> Voir l’ article dans les Echos.

Service Civique