Tout sur Unis-cité au quotidien
05
Décembre

[CP] Interview BRUT – Le Président de la République s’adresse à la jeunesse

Unis-Cité

Communiqué de presse
Paris, le 05 décembre 2020

 

Unis-Cité se réjouit que le Président de la République ait rappelé, dans une interview donnée à BRUT ce vendredi 4 décembre, l’intérêt du Service Civique dans le parcours des jeunes, et son engagement à le développer

Dans une interview donnée à BRUT ce vendredi 4 décembre à destination des jeunes, le Président de la République a été interrogé sur les solutions à apporter aux jeunes, très impactés par la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons. Il a ainsi évoqué, outre les mesures liées à l’emploi, sa conviction quant à l’intérêt dans le parcours des jeunes du Service Civique, « qui réconcilie l’engagement, le besoin de sens et la possibilité d’avoir un cadre et de subvenir à ses besoins ». Unis-Cité, association qui a inspiré le lancement du dispositif en France et croit à l’intérêt de sa généralisation, pour les jeunes comme pour la société, s’en réjouit. Elle appelle les jeunes à oser s’engager, et les acteurs de l’intérêt général à les accueillir en masse.

Le Service Civique, un engagement citoyen … gagnant/gagnant/gagnant

Le Service Civique est un engagement citoyen indemnisé et accompagné de 6 à 12 mois, proposé aux jeunes de 16 à 25 ans (30 pour les jeunes en situation de handicap), qui leur permet de réaliser des missions utiles à la société tout en gagnant en expérience et compétences : gagnant donc pour les jeunes, mais aussi pour les associations et les services publics qui les accueillent, comme pour notre cohésion républicaine, le Service Civique aidant les jeunes à se sentir « faire partie » de ce pays qu’ils servent. Avec un taux de satisfaction frôlant les 90% chaque année, le Service Civique s’est imposé comme une école de l’engagement et de la citoyenneté, mais aussi comme un outil innovant d’orientation, de formation et d’insertion professionnelle des jeunes. 82% des jeunes passés par Unis-Cité trouvent d’ailleurs un emploi ou une formation qualifiante après leur service civique. Il permet de mobiliser l’énergie de la jeunesse au service des besoins sociaux et environnementaux de notre pays, comme nous l’avons vu plus que jamais pendant la crise sanitaire, où des missions de solidarité nouvelles se sont mises en place, en promotion des gestes barrière ou soutien aux plus démunis et personnes souffrant d’isolement.

Objectif : doubler le nombre de jeunes bénéficiant du Service Civique dès 2021

Dans le cadre du plan de relance, le Président de la République avait annoncé en juillet dernier une accélération sans précédent du dispositif, en fixant l’objectif de passer de 140 000 jeunes concernés en 2020, à 240 000 jeunes en 2021. Il faut aujourd’hui que des missions soient proposées massivement par les services publics d’Etat, les associations, mais aussi les bailleurs sociaux et les collectivités territoriales… toutes ces structures qui, sur le terrain, peuvent proposer aux jeunes des missions d’intérêt général utiles et formatrices, notamment dans les secteurs dans lesquels les jeunes veulent se mobiliser particulièrement (l’environnement, la lutte contre la pauvreté, l’égalité femmes hommes…). Face à l’ampleur de la demande des jeunes, ce développement de l’offre de missions doit se faire rapidement, tout en préservant la qualité du Service Civique, par un tutorat/encadrement adapté, des formations civiques et citoyennes, un accompagnement des jeunes dans la préparation de leur projet « post service civique », etc. L’accessibilité du Service Civique à tous les jeunes doit également être renforcée, par exemple en développant la mobilisation des jeunes en binôme, ce qui permet de faire du Service Civique une étape de mixité sociale précieuse pour l’avenir de notre société.

Le défi des acteurs de l’intérêt général sur le terrain : développer l’offre de missions de service civique proposées aux jeunes dans leur diversité

Le défi collectif est donc aujourd’hui celui des acteurs de l’intérêt général sur le terrain, qui doivent réfléchir aux missions qu’ils peuvent proposer aux jeunes dans ce cadre, et développer rapidement leur capacité d’accueil. Comme l’a rappelé le Président de la République, « cette génération engagée est la génération du faire ». Donnons aux jeunes une réponse à leur demande de sens et d’engagement, en démultipliant l’offre de missions. Les candidats sont encore plus nombreux que les années précédentes. Nous invitons les associations, ministères, services publics, collectivités territoriales, et autres acteurs de l’intérêt général, à développer leur capacité d’accueil de jeunes en Service Civique, en proposant davantage de missions, par exemple pour protéger nos concitoyens les plus vulnérables et faire face à la crise sanitaire.

Forte de ses 25 ans d’expérience dans la mobilisation et l’accompagnement de jeunes en Service Civique, Unis-Cité se tient prête à aider chaque municipalité, chaque association, à bénéficier de ce formidable élan de notre jeunesse, à travers « l’intermédiation » (portage administratif et juridique des jeunes avec co-tutorat) mais aussi l’animation de pôles d’appui dans les territoires pour aider à la promotion du Service Civique, l’information, le conseil ou encore le soutien opérationnel. Unis-Cité continuera à s’investir, comme depuis sa création, pour aider au développement d’un Service Civique de qualité, au plus près des besoins de nos territoires, et pour développer l’accessibilité du Service Civique aux jeunes les plus éloignés.

 

Contact presse : Danya Boukry – 06 98 25 04 80 dboukry@uniscite.fr

Contact institutionnel : Marie Trellu-Kane – 06 63 84 43 98 marie.trellu@me.com

—————————————————————————————————————————————–

A propos d’Unis-Cité : L’association Unis-Cité est née de la conviction qu’il devrait faire partie de l’éducation de tous nos jeunes de consacrer une étape de leur vie à servir la collectivité tout en faisant l’apprentissage du travail d’équipe dans la mixité sociale. Unis-Cité a inspiré et servi de modèle au lancement du Service Civique des jeunes en 2010. Présente dans plus de soixante villes en France, Unis-Cité a déjà mobilisé et accompagné 30.000 jeunes dont plus de 10.000 en 2019, dans un service civique « collectif », fondé sur la mixité sociale. Unis-Cité promeut l’idée que le Service Civique devrait devenir « universel », et faire partie du parcours de tous les jeunes en France. www.uniscite.fr – Twitter @uniscite – www.relais-service-civique.fr

À propos du Service Civique : inspiré de l’expérience précurseur d’Unis-Cité et cherchant à donner une suite au service national suspendu en 1996, le service civique a été créé en 2010 pour favoriser la mixité sociale et développer une culture de l’engagement chez les jeunes en France. Volontaire, il propose aux jeunes de 16 à 25 ans de consacrer 6 à 12 mois de leur vie à des missions d’intérêt général au sein d’associations et services publics (solidarité, lutte contre l’exclusion, éducation, environnement, sport, culture…. Ils perçoivent une indemnité mensuelle (~582 €), bénéficient d’une couverture sociale, d’une formation citoyenne et d’un accompagnement pour préparer l’après service. www.service-civique.gouv.fr

Unis-Cité