Tout sur Unis-cité au quotidien
19
Mai
2021

[CP] Le Service Civique pour tous…socle de notre éducation à la fraternité

Unis-Cité

Communiqué de presse

Paris, le 19 mai 2021

 

 

Le Service Civique pour tous…
… socle de notre éducation à la fraternité

#Baromètre de la Fraternité 

 

Publiée le 18 mai 2021, la 4e édition du Baromètre de la Fraternité témoigne une fois de plus de la vision positive de la diversité par les Français, malgré toutes les idées reçues. 83 % seraient prêts à échanger et agir davantage avec des personnes différentes d’elles (origines sociales, convictions religieuses, origines ethniques, etc.), un chiffre en hausse de 13 points en 2 ans. Faut-il qu’elles aient les occasions de le faire ! A travers le Service Civique, les jeunes peuvent se mobiliser au service des autres, faire acte de fraternité, tout en faisant la promotion d’une société plus tolérante et fière de sa diversité.

 

Le Service Civique pour tous, pierre angulaire de l’éducation à la fraternité

Parce qu’il est nécessaire de créer ces moments de fraternité jugés importants ou indispensables par 83% des Français, le Service Civique, dispositif d’engagement des jeunes de 16 à 25 ans qui leur permet de consacrer 6 à 12 mois de leur vie à des missions d’intérêt général, tout en recevant formations et indemnité de subsistance, est l’une de ces occasions à massivement développer. Selon les résultats du Baromètre de la fraternité 2021, 44 % des sondés qui n’organisent pas d’activités avec des personnes différentes d’elles le font par manque d’occasions, 19 % par manque d’envie et 18 % à cause du sentiment qu’ils ne peuvent pas se comprendre. Le Service Civique, en mobilisant les jeunes de toutes origines sur des missions d’intérêt général (visite à des personnes âgées isolées, sensibilisation des habitants des quartiers populaires aux éco-gestes du quotidien, accompagnement des personnes fragiles dans l’usage informatique pour l’inclusion numérique de tous…) s’est imposé comme une école de l’engagement et de la citoyenneté, un élément clé du parcours d’éducation au vivre-ensemble ainsi qu’une opportunité unique de provoquer la rencontre et le dialogue entre jeunes de milieux sociaux, de niveaux d’études, de cultures et de croyances différentes, pour préparer notre avenir commun. D’autant plus lorsqu’il est réalisé en équipes de jeunes de tous milieux comme le propose Unis-Cité et de plus en plus d’acteurs désormais.

Le Service Civique constitue l’un des rares dispositifs ayant fait la preuve de son efficacité en matière de renforcement de l’esprit de fraternité et de cohésion. A une période cruciale de leur vie, des jeunes aux parcours différents coopèrent et œuvrent ensemble à des projets solidaires : ils apprennent à vivre et faire ensemble dans la diversité. Ils mettent en acte ce que veut dire le 3ème principe de notre devise républicaine.

 

Proposer obligatoirement le Service Civique et le rendre accessible à tous les jeunes… pour que l’apprentissage de la fraternité ne soit pas une option

La crise sanitaire a renforcé le sentiment d’une différence entre les générations, dans le ressenti face à la situation actuelle mais aussi par-rapport à l’avenir. D’après les résultats du Baromètre, 64% des sondés pensent que la génération des 18-25 ans ou 18-30 sera une « génération sacrifiée » à cause de la crise, et 83% pensent que ce sont les jeunes générations qui payeront la dette contractée au cours de la pandémie. Or, malgré la crise, ce sont les 18-24 qui sont les plus optimistes concernant l’avenir, 81%, soit 17 points au-dessus du total national. La crise sanitaire, si elle a mis en exergue des problématiques déjà existantes dans la jeunesse, a montré que le Service Civique était un outil particulièrement plébiscité par les jeunes, qui ont plus que jamais fait la démonstration de leur envie vitale d’engagement. Les jeunes adhèrent par ailleurs déjà largement à l’idée de fraternité, car ils sont 85% à considérer que la diversité est une bonne chose et 67% à considérer que la France est un pays de fraternité.

Une interrogation subsiste. Si nos jeunes sont 90% à déclarer être prêts à agir avec des personnes différentes (origines sociales, convictions religieuses, origines ethniques, etc.), pourquoi ne s’engagent-ils pas davantage avec des gens d’autres milieux que le leur ? Le baromètre nous apporte à nouveau des éléments précieux d’explication de la non-mixité. En effet, les 18-24 ans sont 44% à répondre que c’est par manque d’occasion (33%) ou l’absence de structure ou de lieux permettant ces rencontres et occasions d’activités communes (19%). Or ces espaces existent : Unis-Cité, et bien autres, en sont l’exemple. Faut-il les faire connaître et les rendre accessibles à tous les jeunes…

Pour que notre jeunesse puisse assouvir son désir de solidarité et regagner confiance en elle et en l’avenir, nous appelons nos élus et tous les acteurs de l’intérêt général à s’engager pour une généralisation du Service Civique. Tous les jeunes de France doivent pouvoir vivre une année de césure citoyenne, pour mettre leur esprit de fraternité en action, au service de la construction de soi et du monde, de l’ouverture aux autres dans leurs différences.

 

Contact presse : Danya Boukry – 06 98 25 04 80 [email protected]

Contact institutionnel : Marie Trellu-Kane – 06 63 84 43 98 [email protected]

 

A propos d’Unis-Cité : L’association Unis-Cité est née de la conviction qu’il devrait faire partie de l’éducation de tous nos jeunes de consacrer une étape de leur vie à servir la collectivité tout en faisant l’apprentissage du travail d’équipe dans la mixité sociale. Unis-Cité a inspiré et servi de modèle au lancement du Service Civique des jeunes en 2010. Présente dans plus de soixante villes en France, Unis-Cité a déjà mobilisé et accompagné 30.000 jeunes dont plus de 10.000 en 2020, dans un Service Civique « collectif », fondé sur la mixité sociale. Unis-Cité promeut l’idée que le Service Civique devrait devenir « universel », et faire partie du parcours de tous les jeunes en France. www.uniscite.fr – Twitter @uniscite – www.relais-service-civique.fr

 

A propos du Service Civique : inspiré de l’expérience précurseur d’Unis-Cité et cherchant à donner une suite au service national suspendu en 1996, le service civique a été créé en 2010 pour favoriser la mixité sociale et développer une culture de l’engagement chez les jeunes en France. Volontaire, il propose aux jeunes de 16 à 25 ans de consacrer 6 à 12 mois de leur vie à des missions d’intérêt général au sein d’associations et services publics (solidarité, lutte contre l’exclusion, éducation, environnement, sport, culture…. Ils perçoivent une indemnité mensuelle (~582 €), bénéficient d’une couverture sociale, d’une formation citoyenne et d’un accompagnement pour préparer l’après service. www.service-civique.gouv.fr

 

A propos du Labo de la Fraternité : Créé en 2017, Le Labo de la Fraternité est un collectif inter-organisations, issu du collectif #NousSommesUnis créé en 2015, et du Labo du Faire ensemble créé en 2016. Le Labo est composé de 8 organisations : Coexister, Unis-Cité, Singa, Pacte Civique, Kawaa, Fabrique Spinoza, La Cloche & Fraternité Générale, appuyées par une coalition de 5 autres acteurs de la fraternité : Solidarités Nouvelles Contre le Chômage, la Fabrique du Nous, Entourage, In Site & Make.org et 5 partenaires clés : l’Agefiph, les Pompiers de Paris, Entreprises pour la Cité, l’Observatoire de la Laïcité et la Fondation Monoprix. Son objectif est de promouvoir les initiatives existantes, démultiplier les actions concrètes et porter un plaidoyer commun visant à inscrire La Fraternité comme la finalité nécessaire de l’action politique et citoyenne. www.labodelafraternite.fr/

 

Unis-Cité