Tout sur Unis-cité au quotidien
02
Juillet
2021

[CP] Pas de Service National Universel sans… Service Civique Universel !

Unis-Cité

Communiqué de presse

Paris, le 2 juillet 2021

 

Pas de Service National Universel sans… Service Civique Universel !

 

A l’heure où s’achève la 2ème expérimentation du « séjour de cohésion » du projet gouvernemental de Service National Universel (SNU), Unis-Cité invite le Gouvernement à penser d’ores et déjà la généralisation du Service Civique, sans laquelle le projet de SNU n’aurait aucun sens.

 

 

Le Service Civique : la vraie étape de « service » d’un éventuel service national

 

Cherchant à donner une suite au service national suspendu en 1996, le Service Civique a été créé en 2010 pour favoriser la mixité sociale et développer une culture de l’engagement chez les jeunes en France. Grâce à ce dispositif d’engagement unique en son genre, 500 000 jeunes de 16 à 25 ans ont déjà consacré 6 à 12 mois de leur vie à « servir la Nation », dont près de 140 000 sur la seule année 2020. Ces jeunes s’engagent de façon volontaire et consacrent en moyenne 8 mois à une mission d’intérêt général dans une association, un service public d’Etat, ou une collectivité territoriale, tout en bénéficiant d’une indemnité mensuelle, une couverture sociale ad hoc, des formations civiques et un accompagnement.

Les jeunes engagés en Service Civique sont à l’image de la jeunesse de France : décrocheurs, bacheliers, diplômés…, filles et garçons, de tous les milieux, valides ou en situation de handicap… Grâce au Service Civique, ces jeunes se rendent utiles au pays, gagnent en expérience et compétences, et reprennent confiance en eux et en leur capacité à être acteurs de leur vie comme de la société. Ce n’est pas pour rien que 82% des jeunes d’Unis-Cité sont en emploi ou formation qualifiante après leur Service Civique.

 

Au-delà de ce qu’il apporte aux jeunes, le Service Civique permet aux acteurs de l’intérêt général, au premier rang desquels les associations, de bénéficier de l’énergie de jeunes de tous profils, qui, sur 6 à 12 mois, ont le temps de leur apporter une vraie plus-value.

Un SNU sans Service Civique Universel serait comme « les classes militaires sans le service derrière… »

 

Les objectifs affichés par le projet de SNU et ceux affichés par la loi qui a créé le Service Civique sont globalement identiques. « Faire vivre » les valeurs républicaines, renforcer la cohésion nationale, développer une culture de l’engagement, développer la mixité sociale, accompagner l’insertion sociale et professionnelle des jeunes… Logique, puisque le Service Civique a été inventé pour remplacer le service national, suspendu, par un service citoyen davantage adapté aux enjeux du 21è siècle.

Le projet de SNU proposé par le gouvernement est lui centré sur un « séjour de cohésion » de 12 jours, censé inculquer aux jeunes, à 15/16 ans, des « valeurs patriotiques » et leur « donner le sens de l’engagement ». Pourquoi pas, si l’on assume de dire que 12 jours d’éducation civique renforcée et de vie collective sauront atteindre ces objectifs. Faut-il toutefois, derrière, permettre aux jeunes de s’engager vraiment…

Or aujourd’hui, seuls 20% des jeunes peuvent s’engager en Service Civique, quand 67% d’entre eux souhaiteraient le faire[1]… Le Service Civique étant par ailleurs un dispositif dont l’efficacité n’est plus à démontrer, Unis-Cité invite le gouvernement à poursuivre son développement et à mettre les moyens nécessaires pour le rendre universel (connu de tous les jeunes et accessible à tous).

 

A propos d’Unis-Cité : L’association Unis-Cité est née de la conviction qu’il devrait faire partie de l’éducation de tous nos jeunes de consacrer une année de leur vie à servir la collectivité tout en faisant l’apprentissage du travail d’équipe dans la mixité sociale. Unis-Cité a inspiré et servi de modèle au lancement du Service Civique des jeunes en 2010. Présente dans plus de quatre-vingt villes en France, Unis-Cité a déjà mobilisé et accompagné plus de 30.000 jeunes dont plus de 10.000 en 2020, dans un Service Civique « collectif », fondé sur la mixité sociale. www.uniscite.fr – Twitter @uniscitewww.relais-service-civique.fr

 

A propos du Service Civique : Cherchant à donner une suite au service national suspendu en 1996, le service civique a été créé en 2010 pour favoriser la mixité sociale et développer une culture de l’engagement chez les jeunes en France. Volontaire, il propose aux jeunes de 16 à 25 ans de consacrer 6 à 12 mois de leur vie à des missions d’intérêt général au sein d’associations et services publics (solidarité, lutte contre l’exclusion, éducation, environnement, sport, culture…). Ils perçoivent une indemnité mensuelle (~582 €), bénéficient d’une couverture sociale, d’une formation citoyenne et d’un accompagnement pour préparer l’après service. www.service-civique.gouv.fr

 

 

 

 

[1] D’après les sondages régulièrement faits depuis plusieurs années par l’Agence du Service Civique

Unis-Cité