Tout sur Unis-cité au quotidien
22
Avril
2020

De nombreuses autres missions de Service Civique Unis-Cité continuent, elles aussi

Unis-Cité

 

Plus globalement, le Service Civique continue pendant la crise, y compris à distance, afin de répondre à la diversité des besoins sur le terrain.

Des volontaires de Tours animent des ciné-débats à distance, tous les weekends

“Les volontaires Cinéma et Citoyenneté”, jeunes en Service civique soutenus par le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC) et les régions et encadrés par Unis-Cité, organisent et animent depuis 2015 des séances ciné-débats dans des établissements scolaires (lycées, CFA, collèges…) et des lieux d’éducation populaire pour encourager le dialogue citoyen et partager des instants de cinéma et d’ouverture sur le monde. Cette mission s’inscrit dans le cadre de « Citoyens de la Culture », grand programme de Service civique lancé par le Ministère de la Culture en 2015.

 

A Tours, les volontaires ont trouvé, grâce à l’intelligence collective de leur équipe, les moyens techniques pour rendre possibles des séances de ciné-débat en ligne. Ces volontaires tourangeaux, qui ont dû déprogrammer 54 séances prévues dans le cadre de la Fête du court métrage (du 25 au 31 mars !), ont réussi à rebondir.

Dans ce « format à distance » ils ont déjà su mobiliser 276 spectateurs pour leurs séances de visionnage suivies d’une animation-débat. Des spectateurs qui ont regardé le film proposé et sont « restés » pour participer au débat ! Aucune séance n’a eu moins de 12 spectateurs et le plafond était de 28 !

 

Action inspirante : les jeunes de Tours ont fait des émules, par exemple à Belfort (des volontaires Unis-Cité ont adopté les mêmes moyens technologiques), à Strasbourg (une séance ciné-débat tous les mercredis à 14h) et à La Réunion (par Web-radio)…

Les jeunes volontaires se préparent, en équipe à distance. Ils adaptent les modalités et les animations-débat, si tout le monde ne peut pas être en visioconférence, pour que le manque de matériel ou d’une bonne connexion n’exclue personne : parfois par chat ou en mode audio, par expression dessinée, par nuages de mots, par quizz interactifs, etc.  Leur objectif : que tout jeune qui le souhaite puisse avoir accès aux échanges !

Ils produisent aussi des affiches, des tutos pour trouver des spectateurs, car les élèves-spectateurs habituels sont confinés et ont un programme de cours à suivre dans la journée. Certains volontaires ont aussi contacté la ou le référent, dans les établissements scolaires où ils animaient normalement les ciné-débats, pour proposer des séances à distance aux élèves !

 

Des Web-radios ont également vu le jour, avec des volontaires-chroniqueurs à Belfort ou sur l’Île de La Réunion, par exemple. Au programme : des émissions autour du cinéma, d’un film, suivies d’un chat audio sur la plateforme Discord ou d’un échange de visu sur la plateforme Zoom. D’autres enregistrent des pitch/chroniques postés sur des Clouds, pour donner envie de voir des films, de les rejoindre.

 

« Les volontaires Cinéma & Citoyenneté », mission de Service civique mise en place par Unis-Cité à l’initiative et avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC), mobilise quelque 1000 jeunes par an, ce qui en fait la première grande mission nationale de Service Civique dans le champ culturel. 

Unis-Cité