Tout sur Unis-cité au quotidien
27
Février

Grand débat national : les volontaires d’Unis-Cité se mobilisent et demandent le développement du Service Civique !

Unis-Cité
Unis-Cité a mobilisé ses équipes pour que les jeunes puissent faire entendre leur voix dans le cadre du Grand Débat National, devant et hors caméras

 

Convaincu par l’importance et l’intérêt pédagogique du débat citoyen en tant que tel, le bureau national d’Unis-Cité a proposé aux équipes d’Unis-Cité à travers la France, et ce dès le lancement du Grand Débat National, de se mobiliser sur le terrain pour participer aux discussions citoyennes et apporter la contribution des jeunes, notamment autour du thème de la démocratie et de la participation citoyenne. Au cours des débats, les jeunes ont évidemment partagé leur conviction sur la force du Service civique comme outil de développement de la participation citoyenne des jeunes ; et ont introduit la proposition que l’Etat le développe massivement, afin que tous les jeunes aient, comme eux, la possibilité de bénéficier de cette période de citoyenneté active, de brassage social et d’engagement au service de l’intérêt général.

 

Certains de ces débats ont été menés en présence de représentants du gouvernement, voire du Président lui-même :

 

  • 23 janvier : au Bourg-de-péage (Drôme), Emmanuel Macron a rencontré des jeunes volontaires d’Unis-Cité dans le département. En déplacement à Valence dans le cadre du Grand Débat National, le Président a visité une structure d’accueil de jour pour des personnes âgées de plus de 62 ans et des malades d’Alzheimer. Il a pu échanger avec les 4 jeunes d’Unis-Cité mobilisés dans cette structure sur une mission de solidarité intergénérationnelle, construite en partenariat avec la commune. Les volontaires ont présenté leur action au chef de l’Etat et expliqué le sens et les motivations de leur engagement. Ils l’ont invité à développer massivement le Service civique pour qu’il devienne une étape naturelle du parcours de tous les jeunes. Les personnes âgées bénéficiaires de l’action des jeunes ont insisté auprès de M. Macron sur l’importance de la présence de ces jeunes qui apportent joie et énergie et font une belle démonstration de la capacité d’engagement des jeunes de ce pays.

 

  • 31 janvier : à Juvisy (91), face aux Secrétaires d’Etat Emmanuelle Wargon et Gabriel Attal, et au Premier Ministre, venu en visite surprise : une trentaine de jeunes volontaires d’Île-de-France ont débattu de transition écologique et de citoyenneté. Les jeunes ont pu échanger longuement avec le 1er Ministre et ses ministres autour de leurs propositions concernant la transition écologique et la démocratie (prise en compte du vote blanc, vote par internet, etc.). Ils ont eux aussi suggéré le développement du Service Civique, notamment comme année de césure après le Baccalauréat, « pour laisser aux jeunes le temps de réfléchir à leur orientation tout en se rendant utiles ». Des propositions précises et réfléchies, issues des échanges qu’ils avaient eus dans le cadre de leurs temps de « formation civique et citoyenne » organisés autour des questions du grand débat national. Le premier Ministre s’est attaché à répondre aux propositions des jeunes et à apporter son éclairage. Les jeunes, quant à eux, ont montré qu’ils avaient des choses à dire et des propositions à formuler sur tous les sujets, et qu’ils voulaient être entendus.

La Secrétaire d’Etat à la transition écologique, E. Wargon, a rappelé son attachement au Service Civique, « une belle réussite collective ». Et son homologue auprès du Ministre de l’Education nationale, G. Attal a souligné l’importance d’une « meilleure reconnaissance du Service Civique dans un parcours professionnel…», et rappelé que « la réussite du Service National Universel sera aussi évaluée à l’aune du développement du service civique ».

 

Voir la vidéo du débat : https://www.gouvernement.fr/partage/10857-debat-citoyen-avec-les-jeunes-de-l-association-unis-cite

 

  • 01 février, à Rennes, la Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a dialogué avec des jeunes d’Unis-Cité : Automne, Anael, Elodie, Laure, Marin, Nicolas et Valentin (programmes Cinéma & Citoyenneté et Jade) ont apporté leur point de vue sur les institutions, le référendum, le lien éducation-vie citoyenne, comment développer la conscience politique des jeunes et ce que leur apporte aujourd’hui le Service civique, devant Marlène Schiappa.

Ils ont proposé à Sandrine Caroff-Uffer, référente en Marche et animatrice du débat, d’aller plus loin en lançant un groupe de travail pour approfondir leurs réflexions sur la citoyenneté, la démocratie, comment vivre pleinement sa citoyenneté par l’engagement, etc. Anael a trouvé « super intéressant de participer à cette démocratie de parole » ; Automne : «  ce qui m’a plu c’est  d’expliquer que nous les jeunes pouvons apporter des solutions, nous en sommes capables si on nous le propose » ; Nicolas : «  très intéressant, car ça nous a fait encore plus prendre conscience qu’il faut qu’on s’implique davantage citoyennement et politiquement. »

  • 20 février : Unis-Cité s’est mobilisé en masse pour le Grand débat des « jeunes engagés »… organisé par l’Agence du Service Civique (ASC) à la Grande Halle de la Villette, avec 100 jeunes Unis-Cité présents. Les jeunes – entre 16 et 31 ans – y étaient appelés à « s’exprimer directement et échanger entre eux», en présence du Secrétaire d’Etat à la jeunesse, Gabriel Attal, de la Ministre en charge de l’égalité femme/homme, Marlène Schiappa, et de Yannick Blanc, Président de l’Agence du Service Civique.

Le Service Civique au cœur de la phase 3 du futur Service National Universel ?

Lorsque les 13 territoires pilotes* du projet de Service National Universel (SNU) ont été désignés, Unis-Cité a salué la volonté de mixité sociale et de valorisation de l’engagement citoyen qui sous-tend le projet gouvernemental, tout en demandant à ce dernier de « confirmer la place centrale du Service Civique dans le futur dispositif » et « son engagement à poursuivre son développement ».

Unis-Cité se mobilisera notamment pour que ce dispositif innovant et inclusif d’engagement des jeunes qu’est le Service Civique soit fortement valorisé et promu dans le temps court et obligatoire de « formation » et de « découverte de l’engagement » envisagé par le projet de Service National Universel.

Elle pourra par ailleurs partager avec les pouvoirs publics les leçons tirées de son expérience unique de constitution et d’animation de collectifs de jeunes mixtes socialement et culturellement, et se mettre à disposition pour  mobiliser des jeunes en service civique comme « pairs mentors » des adolescents.

 

*La première phase de test pour le SNU concernera 3 000 jeunes des départements suivants : Ardennes, Cher, Creuse, Eure, Guyane, Hautes-Pyrénées, Haute-Saône, Loire-Atlantique, Morbihan, Nord, Puy-de-Dôme, Val-d’Oise et Vaucluse.

Unis-Cité