Tout sur Unis-cité au quotidien
15
Juillet

KIOSC vise à lever les freins au Service Civique pour les jeunes et pour les associations des quartiers prioritaires

Unis-Cité

 

L’expérimentation KIOSC, initiée par Unis-Cité sur le département de l’Hérault en partenariat avec l’Agence du Service Civique et la Direction Départementale de la cohésion sociale de l’Hérault, a débuté mi-mars 2016. Son objectif : permettre à plus de jeunes des QPV de faire connaître le Service Civique et de s’y engager eux aussi

Les résultats des 2 premières années sont probants : à Montpellier, entre 2015 et 2017, le taux de jeunes issus de QPV engagés en Service Civique est passé de 13,4% à 24,4%, et 50% de ces jeunes étaient passés par KIOSC. Ce modèle de « plateformes d’information et d’intermédiation Service Civique », Unis-Cité souhaite le développer dans le plus de quartiers prioritaires que possible, afin de contribuer encore plus fortement à l’accessibilité du service civique aux jeunes et aux associations de ces quartiers.

 

Quel est le rôle des plateformes KIOSC ? Un rôle proactif de promotion du Service Civique dans les quartiers politique de la ville, et d’accompagnement des associations comme des jeunes. Dans chaque KIOSC, deux chargés de mission sont mobilisés, l’un en charge de soutenir les associations locales, l’autre de mobiliser et accompagner les jeunes intéressés. Ils couvrent l’ensemble des QPV du territoire concerné, en lien étroit avec les acteurs du territoire. Ils informent de manière « collective », et accompagnent aussi individuellement les associations et les jeunes, si besoin. Chargés de créer une dynamique fédératrice au sein des quartiers concernés, ils organisent des actions (rencontres festives, « grandes journées d’action solidaire »…), prétextes pour parler du Service Civique et de l’engagement citoyen en général.

Sur l’Hérault et le Gard, KIOSC a tenu en 2018 56 permanences au cœur des quartiers, et a permis à 128 jeunes résidant en QPV de faire un Service Civique, soit près de 50% des jeunes de quartier engagés sur l’Hérault. Le dispositif a également permis à 7 structures implantées en QPV et 2 autres dont les actions sont menées en direction des familles des quartiers , 5 clubs sportifs, 2 conseils citoyens, un centre social, de bénéficier de l’appui de 28 jeunes en service civique, Leurs missions ? Favoriser le bien vivre ensemble (Clubs sportifs), Favoriser le dialogue avec les habitants des QPV et dynamiser le lien entre les acteurs associatifs (Conseils citoyens).
Quel déploiement territorial pour KIOSC ? Un travail collaboratif au sein du réseau Unis-Cité a permis : 1) d’imaginer un « Kiosc-type », déployable dans les QPV partout en France ; 2) de faire remonter déjà 18 propositions d’implantation de Kiosc par les antennes de l’association en lien avec les services de l’Etat, qui confirment l’importance du dispositif. Unis-Cité recherche désormais des soutiens locaux et attend de savoir combien le CGET lui accordera pour déployer ces KIOSC / Hubs Quartiers Engagés sur le territoire, ainsi que les territoires considérés prioritaires par les pouvoirs publics.

 

Notons que le plan de déploiement de KIOSC s’appuie également sur l’expérience des « Plateformes Réussite et Citoyenneté », déployées en Provence-Alpes-Côte d’Azur avec le soutien de la Région Sud et en partenariat avec Bleu Blanc Zèbres, dont l’objectif est d’utiliser l’intermédiation pour faciliter l’accès du service civique aux jeunes les moins qualifiés (infrabac), mobilisés et accompagnés par Unis-Cité en binôme avec des jeunes plus qualifiés. Expérience tout aussi concluante, qui convainc peu à peu les structures d’accueillir des jeunes de profils moins qualifiés et différents de ceux qu’elles auraient sans doute recrutés seules.

Ce projet représente pour Unis-Cité une belle et double opportunité : permettre à davantage de jeunes de quartiers de s’engager en Service Civique, sous la bannière Unis-Cité ou dans d’autres structures, et permettre à des petites associations de quartier d’accéder au Service Civique en levant les contraintes administratives et en proposant un tutorat efficace aux jeunes qu’elles prennent comme volontaires. Les besoins sont immenses et l’enjeu de taille.

Unis-Cité