Tout sur Unis-cité au quotidien
25
Février
2021

Mickaël : illustrer l’engagement de la jeunesse à travers les actions menées lors de notre Service Civique

Unis-Cité

 

Je m’appelle Mickaël Peterschmitt, j’ai 23 ans. Après des études en audiovisuel à l’ESRA, j’ai fait le choix de revenir un temps en Alsace pour faire une pause entre mes études et mon entrée dans le monde du travail. C’est en partie pour ça que je fais un Service Civique à Unis-Cité en Cinéma et Citoyenneté mais ce n’est pas la seule raison. J’aime beaucoup le cinéma et j’aime partager ma passion que ce soit avec les élèves des établissements dans lesquels nous intervenons ou avec mes camarades d’Unis-Cité.

 

 

Chaque année en moyenne 140 000 jeunes s’engagent en Service Civique. Qui sont ces jeunes ? Quelle(s) passion(s) les animent ? Et pourquoi faire ce choix de se mettre au service de la société ?

C’est à travers le projet d’un documentaire que je souhaite vous rencontrer et apprendre à vous connaître et illustrer l’engagement de la jeunesse à travers les actions menées lors de notre Service Civique.

Afin de faire participer les volontaires de la promotion Cinéma et Citoyenneté, j’ai organisé des ateliers. Le but est de leur faire découvrir le matériel professionnel ainsi que certaines bases comme le fonctionnement d’une caméra, la prise de vue et de son et l’utilisation de machineries.

Dans mon documentaire j’ai voulu montrer comment des jeunes de tout âge, venus d’horizons différents, qui ont chacun leurs parcours et leurs bagages, ont choisi de faire un Service Civique. Une réponse est revenue plusieurs fois lors de mes interactions avec ces derniers : « à l’avenir, que vais-je devenir ? », « Je ne sais pas vers quelle voie me diriger », ou encore «je suis perdu(e) ». Tous ces commentaires désolants soulèvent un problème dans l’accompagnement des jeunes, pour les éclairer sur leur orientation.

Une complication est venue se rajouter dans la quête de ces jeunes venus se reconstruire ; la crise sanitaire. En effet, celle-ci a obligatoirement affecté les jeunes dans leurs différentes missions du Service Civique. Cette crise qui empêche le contact avec les autres et donc la transmission de savoir, a remplacé l’humanisme et l’ouverture aux autres par de la crainte et de l’incertitude. Mais c’est sans compter sur la multitude de moyens d’adaptation possibles. En effet, il y a diverses activités où l’on peut rencontrer, partager ou aider, même si certaines actions sortent du cadre de nos missions initiales. Les interactions avec les autres, le soutien par l’écoute, participe inconsciemment à notre propre développement personnel.

À travers ce film, je souhaite permettre à ces jeunes de s’exprimer à leur manière sur leurs doutes et leurs appréhensions. Il s’agit de suivre les volontaires non seulement dans leurs actions mais aussi dans l’intimité de leur quotidien et de travailler à la caméra sur la beauté de la banalité et la poésie de l’ordinaire.

 

Par cet article je souhaitais vous partager cette initiative que nous avons pris ici à Mulhouse, mais aussi vous permettre de nous joindre si vous voulez apporter votre soutien sous quelconque forme.

Mickaël Peterschmitt

 

Pour contacter Mickaël :

cnc.mkmf@gmail.com

 

Articles non indexés pour Newsletter