Tout sur Unis-cité au quotidien
22
Février
2018

Nos Diffuseurs de Solidarité témoignent.

Unis-Cité
Abal, Hayette, Bastien, Charlotte, Antoine, Mélissa se dévoilent. La suite au prochain épisode.

Abal, 20 ans de Mayotte.

Avant d’être en Service Civique, j’ai eus mon BAC Pro Gestion des Administration. Je suis venu en France pour m’engager dans l’armée et aider les autres. Je fais un Service Civique pour rencontrer des personnes de différents horizons et apprendre de nouvelles choses mais surtout aider mon prochain. Ma mission c’est aider les associations qui en ont besoin mais aussi veiller au bien être collectif de mes camarades.

Hayette, 20 ans de Niort.

Je me suis engagé en Service Civique car ma sœur en a fait un et que cela me tentait. J’ai arrêté mes études en 1er car mal orientée je n’aimais pas la filière STMG. J’ai décidé de faire un Service Civique pour avoir plus confiance en moi et aider les gens dans le besoin. Pour moi la solidarité c’est aider les jeunes en situation précaire ou en recherche d’orientation.

Bastien, 18 ans de Niort.

Après mon BAC Pro Vente, j’étais un peu perdu et ne savais pas trop quelle formation choisir j’ai donc décider de faire un Service Civique. D’abord pour mettre de l’argent de côté et passer mon permis, ensuite pour apprendre de nouveaux trucs. Ma mission c’est aider des associations. J’adore les réseaux sociaux et la communication. Je souhaiterais travaillé dans la communication et pourquoi pas être community manager après mon Service Civique.

Charlotte, 23 ans de Niort.

Avant mon Service Civique, j’ai fais un Bac Pro Secrétariat. Etant donné que je ne trouvais pas d’emploi, j’ai fais la Garantie Jeune de la Mission locale pendant un an, j’ai gagné en autonomie et en confiance en moi car j’ai pu travailler dans différents domaines.  Je fais un Service Civique pour rendre service aux autres. Pour rendre à la société un peu de ce qu’elle m’a donné. Je pense qu’il faut maintenir le lien social, c’est primordial par les temps actuels. Ma mission c’est recenser les associations niortaises, faire un audit de leurs besoins et tenter d’y répondre le mieux possible en faisant participer la communauté.

Antoine, 24 ans de Niort.

Avant le Service Civique, j’ai fait un master Intégration des Personnes Handicapées ou en Difficultés. Puis j’ai cherché du travail mais je n’en ai pas trouvé et mes études ne me plaisait plus. J’ai appris par les centres socio-culturels que la mission « diffuseur de solidarité » cherchait des volontaires. De plus, je suis très impliqué dans le milieu associatif, ce qui m’a donné envie de le faire. Ma mission c’est d’aller vers les associations de Niort pour voir quels sont leurs besoins et ce qu’ils voudraient mettre en  place. A partir des retours, nous pourrons proposer des solutions.

 

Mélissa, 16 ans de Niort

Avant j’étais en 3e dans une MFR à Vitré mais j’ai arrêté car ça ne m’a pas plus du tout. J’ai donc décidé de faire un Service Civique car je ne voulais pas rester chez moi à ne rien faire et que je veux avant tout aider les personnes dans le besoin. Je veux aussi avoir plus confiance en moi et être moins timide. Ma mission en tant que Diffuseurs de Solidarité va me permettre de rencontrer de nouvelle personne mais aussi découvrir des associations et comment elles fonctionnent.

 

 

Unis-Cité