Tout sur Unis-cité au quotidien
22
Mars
2021

On vous a blessé ? Pensez à le déclarer à la CPAM !

Unis-Cité
Durant la formation civique, du 6 janvier 2021, nous avons fait la rencontre de Corinne et Sonia, deux représentantes de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Pau. Elles sont venues nous présenter le “recours contre tiers”. L’aboutissement de cette formation a permis de réaliser un premier partenariat avec le pôle.

Le Recours Contre Tiers, est un service de la CPAM qui a pour mission de prendre en charge les frais de santé des victimes d’accidents causés par une autre personne (le fameux tiers). Pour ce faire, ces victimes doivent déclarer le préjudice à la Sécurité Sociale afin d’espérer pouvoir être dédommagées. 

En 2019, la CPAM de Pau a récupéré 21 millions d’euros afin de recouvrir les frais de santé dépensés par les victimes. Ce système permet aux responsables des accidents de répondre de leurs actes en versant les sommes qui doivent aux victimes. Ainsi cela permet de créer une « justice sociale » car ce ne sont pas nous les citoyens qui payons à la place d’un autre. Au niveau national, le montant s’élève à 939 millions d’euros de recette. 

Ce service est ouvert à tous et cette demande peut se faire pour n’importe quel accident causé par une autre personne mais également par une entreprise ou une administration. 

Cette demande peut se faire après un accident de la route impliquant tout transport (voiture, vélo, bus…) ou en tant que piétons, lors de blessure volontaire ou involontaire causée par une personne ou par un objet appartenant à ce dernier, après une blessure causée par un animal (morsure), lors d’une erreur médicale, d’un accident scolaire ou encore après un accident causé dans une pratique sportive ou à l’étranger. 

Ce recours peut être signalé via « son compte ameli », lors d’une consultation médicale ou en appelant le 3646. 

Pour nous volontaires d’Unis-Cité, le but de cette rencontre est de faire un partenariat avec Corinne et Sonia afin de sensibiliser les personnes et notamment les jeunes au recours contre tiers, aux droits des victimes et à la responsabilité de chacun.

Pour ce faire, en accord avec notre mission « les connectés », nous avons proposés, avec elles plusieurs actions de sensibilisations à mettre en place : 

  1. la Création de chaîne et la réalisation de vidéos sur les réseaux sociaux ; 
  2. la réalisation de flyers à destination d’un « jeune public » ; 
  3. l’organisation de stands citoyens.
Unis-Cité