Tout sur Unis-cité au quotidien
03
Décembre

Unis-Cité est partenaire de Vers le Haut qui lance Les Etats Généraux de l’Education.

Unis-Cité

C’est pour répondre à la crise de l’éducation en France (augmentation de l’échec scolaire, chômage élevé des jeunes, inégalités croissantes…) que Les Etats Généraux de l’Education, démarche inspirée par le Grenelle de l’Environnement, veulent faire émerger des propositions concrètes de la société civile.

D’ici à janvier 2021, 7 journées de travail vont être organisées dans 7 villes pour co-construire entre professionnels, associations, entreprises, jeunes, parents… des propositions qui seront rassemblées dans la « Constitution Éducative pour la France », texte ensuite proposé au vote du Parlement.

 

Vous désirez contribuer ?  Le site : https://etatsgeneraux-education.fr/

 

Unis-Cité s’est inscrit dans cette démarche collective, d’une part parce qu’elle est intéressante, d’autre part pour porter l’idée du Service Civique comme une étape naturelle dans le parcours éducatif de tous les jeunes, et faire apparaître cette idée dans le texte final proposé aux parlementaires.

 

Calendrier des Etats Généraux de l’Education :

  1. 13/11 au CESE à Paris : Lancement officiel des Etats Généraux de l’Education
  2. 19/11/2019 : Roubaix (Petite Enfance – 0-6 ans)
  3. 24/01/2019 : Lyon (Parcours de réussite différents)
  4. Mars 2020 : Nantes (Adaptation au XXIème siècle)
  5. Avril 2020 : Strasbourg (Gouvernance)
  6. Juin 2020 : Marseille (Les métiers de l’éducation)
  7. Juillet 2020 : St Denis (Les jeunes les plus fragiles)
  8. Septembre 2020 : Bordeaux (Parentalité)
  9. JANVIER 2021 : Grande restitution finale à Paris.

Constat : l’incapacité à répondre à la crise éducative malgré les bonnes volontés

Les raisons :

1/ Un flou sur les finalités éducatives : Quel but assignons-nous aux politiques éducatives ?  Qu’attend-on des familles ?  De l’école ? Des autres structures éducatives ?

2/ Un flou sur les responsabilités de chacun conduisant à une défiance entre les acteurs et à un désengagement.

3 / Une approche théorique et uniforme – modèle éducatif unique, valable pour tous et

partout – qui conduit à des débats idéologiques clivants, et empêche de prendre en compte le réel dans toute sa diversité.

4/ Des blocages institutionnels forts, notamment le tête-à-tête syndicats d’enseignants/ ministère, qui gèlent des évolutions structurelles, tout en laissant se multiplier des réformes perçues comme une accumulation de contraintes.

5/ Un manque d’évaluation précise à tous les niveaux qui ne permet ni d’objectiver les débats, ni de vérifier ce qui marche afin de réorienter ou arrêter ce qui ne marche pas.

 

Au final les réformes, souvent décidées d’« en haut », ne répondent pas à l’urgence éducative et, pour que les acteurs ne se découragent, il faut proposer un nouveau mode de fonctionnement pour l’avenir.

 

Les États Généraux de l’Éducation produiront :

  • Le texte de la Constitution Éducative pour la France, qui sera proposé au vote au Parlement, énonçant les fondamentaux pour l’éducation.
  • Des feuilles de route sur 7 thématiques éducatives prioritaires ; ces propositions concrètes, issues du travail de co-construction rassemblant toutes les parties prenantes, constitueront un Livre blanc remis aux pouvoirs publics.

Les 7 thématiques prioritaires identifiées :

Attirer et fidéliser les talents dans le secteur éducatif ;

Aider les jeunes les plus fragiles à bien partir dans la vie ;

Créer et valoriser des parcours de réussite différents : apprentissage, orientation… ;

Valoriser et accompagner les parents dans leurs responsabilités éducatives ;

Adapter l’éducation aux évolutions du monde et des métiers ;

Mieux accompagner les enfants dès le plus jeune âge ;

Améliorer la gouvernance de notre système éducatif.

 

CONTACT : la coordination nationale des Etats Généraux de l’Education est assurée par :

Camélia El Ouariachi, Chargée de projet

01 43 21 34 85 – 06 50 22 27 75

camelia.el-ouariachi@verslehaut.org

Unis-Cité