Contact|FAQ|Accessibilité |

Unis-Cité soutient la pétition «Ouvrons le Service Civique aux jeunes demandeurs d’asile», lancée notamment avec le groupe Ares et l’association Aurore.

Ouvrir le Service Civique aux jeunes demandeurs d’asile ?

Le quotidien des demandeurs d’asile est à la fois ennuyeux et angoissant. Arrivés en France souvent au péril de leur vie et en pleine force de l’âge, il leur est interdit de travailler durant tout le temps de leur demande d’asile, qui peut prendre plus d’un an.

Pour les jeunes notamment, cette situation est terrible. Ne pouvant commencer à construire leur avenir et faire des projets,, ils se replient souvent sur les souvenirs et les traumatismes qu’ils ont vécus. Pourtant ils ont de l’énergie à revendre, sont reconnaissants à la France de les accueillir, et ne demandent qu’à mettre à profit de tous leurs compétences et leur temps.

Aussi, Unis-Cité soutient la démarche collective initiée par plusieurs associations, demandant à ce que leur soit ouvert, le temps du traitement de leur demande d’asile, l’accès  au Service Civique. Grâce à cet engagement volontaire et indemnisé de 6 à 12 mois,  les jeunes demandeurs d’asile pourraient mettre leur énergie au service de structures sociales, sportives ou culturelles. Une manière unique de côtoyer  par ailleurs des jeunes français de toutes origines, et se faire des amis, d’apprendre de manière active notre langue, comprendre la société française, envisager une formation . En bref, commencer à s’intégrer et se reconstruire en se tournant vers l’avenir.

 

Cette disposition peut se mettre en place très simplement et rapidement par un amendement à la loi « Egalité des chances et citoyenneté » en discussion au Parlement.

Rubriques

    Actualités récentes

    Skip to content