Tout sur Unis-cité au quotidien
13
Mai

11/12/2017 Unis-Cité, coup de pouce solidaire

Unis-Cité
Spécialisée dans l’accompagnement des jeunes en service civique, l’association en plein essor lance deux nouvelles missions solidaires à Tours.

Citoyenneté solidarité écologie

La mission de l’association ? « Permettre à des jeunes de s’engager sur des missions d’intérêt général autour de la citoyenneté, de la transition énergétique et d’actions solidaires, notamment à destination de personnes âgées ou en situation de handicap », détaille Chloé Rolin, responsable des antennes régionales de l’association.

En clair, l’organisme porte divers projets à l’échelle nationale où évoluent en équipe des volontaires en service civique.

A Tours, c’est à l’initiative de Céline Matallah-Marnay que le premier programme d’Unis-Cité prend racine en 2015. Soutenue par le Centre national de la cinématographie, elle développe un programme de ciné-débat dans les collèges, lycées et centres de formation du département.

« Les volontaires ont un rôle d’animateurs. L’idée est de sensibiliser à la culture cinématographique et, surtout, d’évoquer le thème de la citoyenneté et d’éveiller à l’esprit critique », explique la coordinatrice du programme.

Alors que le dispositif cinéma et citoyenneté débute sa troisième saison, Unis-Cité lance cette année deux autres dispositifs : l’un autour de la transition énergétique et l’autre autour de l’engagement citoyen.

Côté transition énergétique, c’est en partenariat avec Enedis qu’une quinzaine de jeunes font du porte-à-porte dans différents quartiers de l’agglomération pour aider les habitants à réduire leurs factures d’électricité.

Pour l’engagement citoyen, c’est un peu plus trouble. « Il s’agira dès janvier de s’associer à d’autres organismes locaux en vue de développer la participation citoyenne », glisse Rémi Dougé en charge du projet.

Et, pour chacune des missions, les quarante-huit volontaires d’Unis-Cité sont formés en interne ou via des organismes spécialisés « parce qu’au-delà de l’engagement citoyen, le service civique est aussi un véritable canal de formation », s’enthousiasme Céline Matallah-Marnay.

Preuve de son développement rapide, l’association est toujours à la recherche d’une vingtaine de volontaires pour 2018.

Publié le 11/12/2017 à 04:55 Nouvelle République | Mis à jour le 11/12/2017 à 04:55

Unis-Cité