Tout sur Unis-cité au quotidien
08
Juillet
2013

18 volontaires Unis-Cité mobilisés sur les cérémonies #ServiceCivique #14juillet

Unis-Cité
Unis-Cité, l’association pionnière du Service Civique en France, salue la décision de François Hollande d’associer pour la première fois, une centaine de jeunes en Service Civique au défilé du 14 juillet 2013 et est fière d’y voir participer 18 de ses jeunes volontaires. Pour Sylvain Waserman, Président d’Unis-Cité : « C’est une marque de reconnaissance forte pour le service civique et pour la valeur de l'engagement des jeunes au service de la nation »
18 volontaires Unis-Cité mobilisés sur les cérémonies #ServiceCivique #14juillet

Venus de 12 régions, 18 jeunes volontaires en Service Civique à Unis-Cité participeront aux cérémonies du 14 juillet :

Kendal METAXAS, Emelyne BONANDRIAN, Elodie BALZAMELI de Bordeaux

Rémi CASTELLANO de Villeneuve sur Lot

Pauline BASULTO de Bayonne

Myriam MOULAY de Paris

Viviane MICHAUD de Toulouse

Jean-Pierre TATY-GOMA de Strasbourg

Dalila BEN KHAM KHAM de Lens

Flora JULIEN et Fatima OUBBANE de La Rochelle

Paul JEANNEAU de Dijon

Renan REIMER de Metz

Antoine TOUILLET de Châlons-en-Champagne

Jonathan GUERIN d’Angers

Théo DEL CAMPO de Marseille

Guillaume MACQUAIRE de Paris

Mathilde DUMONT de Saint-Etienne

ZOOM SUR 2 DES 18 VOLONTAIRES D’UNIS-CITE MOBILISES LE 14 JUILLET 2013

Renan, 17 ans, vit à Metz. Il participe au programme Booster d’Unis-Cité. Il a choisi de faire un Service Civique car pour lui, c’est un « devoir de citoyen ». « J’avais arrêté l’école en 3ème, je ne faisais rien ». Faire son Service Civique lui permet de travailler en équipe. Il a appris le sens de l’entraide. Il participe à des chantiers pour Caritas et Emmaüs et a mis en place un programme sportif pour initier les jeunes des quartiers au sport. A terme, il souhaite faire un CAP.

Myriam, 22 ans, est titulaire d’une Licence d’histoire et dans le cadre de sa mission, Passeurs de mémoire à Unis-Cité, elle intervient avec son équipe dans une résidence pour personnes âgées où elle recueille et met en valeur les témoignages des anciens pour les transmettre aux plus jeunes. À l’issue de son Service Civique, elle souhaite poursuivre des études afin de devenir chargée de communication dans une institution publique ou une association. Cette année d’engagement lui a permis de découvrir de nouveaux univers et de faire des rencontres très riches humainement. Elle est par ailleurs lauréate de l’Institut du Service Civique.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE PROGRAMME DE LA SEMAINE DE REPETITION ET LE DEROULE DE LA JOURNEE DU 14 JUILLET, VOIR CI-APRES LES EXTRAITS DU DOSSIER DE PRESSE DE L’AGENCE DU SERVICE CIVIQUE QUI PILOTE CET EVENEMENT, OU CONSULTEZ ICI L’INTEGRALITE DE CE DOSSIER DE PRESSE

Contacts presse Unis-Cité : Isabelle Prats – iprats@uniscite.fr 

01 53 41 81 43 – 06 59 11 65 16

Contacts presse Agence du Service Civique : Patrick Chanson 01 40 45 97 14 

& Alix Armanet 01 40 45 97 77

_______________

Que vont faire les 100 jeunes à Paris entre le 8 et le 13 juillet ?

Les volontaires participant au 14 juillet sont mobilisés pendant toute la semaine précédant le jour du défilé.Ils sont réunis à Paris pour prioritairement participer aux répétitions, qui se dérouleront quotidiennement sur les Champs Elysées entre 5h et 7h le matin, et certains autres jours sur le site de Satory (Versailles). Pour cet exercice, placé sous la responsabilité du Gouverneur Militaire de Paris, ils seront encadrés bénévolement par une équipe pilotée par l’Amiral Alain Béreau. Par ailleurs, à l’initiative de l’Agence du Service Civique et de certains organismes d’accueil des jeunes, les volontaires pourront participer à des activités comme des visites culturelles ou des formations citoyennes sur l’histoire du 14 juillet, le Chant des Partisans, la Marseillaise ou le rôle des civils dans la défense paix, le droit international humanitaire… Certaines rencontres institutionnelles (programme à venir) seront également organisées pour eux.

La cérémonie du défilé du 14 juillet

L’animation d’ouverture s’articule en cinq tableaux, dont le dernier s’achève par la représentation de la médaille de l’Ordre national du Mérite. Avant le départ de l’animation, les spectateurs peuvent entendre l’Olympic fanfare de James Curnow suivi de The White bison d’Alain Crépin. Simultanément, le dernier rang des formations musicales se détache pour constituer la bélière de la médaille de l’Ordre national du Mérite, tandis que les autres musiciens viennent former l’étoile à six branches doubles de la médaille. L’étoile à six branches doubles formée, le chœur de l’armée française prend place au centre de l’étoile, formant ainsi le cœur de la médaille au son du Chœur des soldats extrait du Faust de Gounod.

Le drapé bleu France du ruban de la médaille se déploie alors, symboliquement soutenu par les 37 jeunes volontaires en Service Civique, au rythme de Welcome de Raymond Richard.

Enfin, lors du tableau final, le ténor Florian Laconi interprète La Marseillaise d’Hector Berlioz, accompagné de l’ensemble des musiques et des jeunes volontaires en Service Civique.

L’animation de clôture est l’occasion cette année de célébrer le 70e anniversaire de la médaille de la Résistance française, instituée par le général de Gaulle, à Londres, en 1943. Son objet était de « reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l’Empire et à l’étranger, auront contribué à la résistance du peuple français contre l’ennemi et contre ses complices depuis le 18 juin 1940 ».

La médaille de la Résistance française a été conférée à 62 751 personnes (dont 24 463 à titre posthume) appartenant aussi bien aux Français libres qu’à la Résistance intérieure. Elle a été également attribuée à 18 collectivités territoriales (17 villes ou villages de métropole et le territoire de la Nouvelle-Calédonie), à 15 autres collectivités civiles (lycées, hôpitaux, couvents, etc.) et à 22 unités militaires des trois armées.

L’animation de clôture est accompagnée de la musique de la garde républicaine et du chœur de l’armée française qui interprètent des chansons populaires de la période de la Libération. 54 jeunes volontaires en Service Civique portent les 54 coussins de chacune des 54 collectivités territoriales, civiles et unités militaires, titulaires de cette décoration. Deux Alphajet de la Patrouille de France survolent alors les Champs-Élysées et émettent un panache noir et rouge, aux couleurs de la médaille de la Résistance française.

Largués d’un hélicoptère au-dessus de Paris, 6 parachutistes de l’école des troupes aéroportées de Pau, sportifs de haut niveau dans leur discipline et détenteurs de titres nationaux et internationaux, sautent sur la place de la Concorde : Une fois posés 3 parachutistes déploient le drapeau français et 3 autres celui de la médaille de la Résistance française. Enfin, le chœur de l’armée française interprète a capella Le Chant des partisans, sous la direction du commandant Aurore Tillac, chef du chœur.

Les Parisiens accueillent leurs soldats

Par ailleurs, dans le cadre de l’Opération de relations publiques « Les parisiens accueillent leurs soldats », organisée par le Ministère de la Défense, les volontaires ayant participé aux cérémonies iront à la rencontre du grand public en animant le stand du Service Civique situé sur le site de l’esplanade des Invalides, le 14 juillet de 14h à 18h. Sur un plateau de plus de 400 m2, plusieurs espaces thématiques permettront au grand public de découvrir la diversité des missions de Service Civique proposés par certains organismes accueillant des jeunes. Par exemple : la Ligue de l’Enseignement animera une caravane de l’engagement et une bibliothèque de rue, Unis-Cité proposera des ateliers sur les éco gestes et son programme Médiaterre, la Croix Rouge fera une initiation aux premiers secours (PSC1), …

CONSULTEZ ICI L’INTEGRALITE DU DOSSIER DE PRESSE DE L’AGENCE DU SERVICE CIVIQUE

 

Formation