Collecte annuelle de la Banque Alimentaire : participation massive des jeunes d’Unis-Cité !

Comme chaque année, les antennes Unis-Cité dans toute la France ont participé à la collecte nationale de la Banque Alimentaire, les 27, 28 et 29 novembre. Les jeunes volontaires sont venus en soutien aux bénévoles de la BA dans les magasins, se sont associés à la collecte, au tri et à la distribution. Une participation plus que jamais essentielle car, avec la crise, la Banque Alimentaire fait face à une hausse de 20 à 25 % de la demande d’aide.
Conséquence directe de la crise sanitaire, le réseau des Banques Alimentaires a vu la demande d’aide alimentaire augmenter de plus de 20% par rapport à la même période en 2019. Les jeunes en Service Civique d’Unis-Cité se sont investis partout, de Verdun (Champagne-Meuse) à Vitry-le-François (Marne), de Calais (Pas-de-Calais) à Marseille (Bouches-du-Rhône), afin de mobiliser le plus grand nombre de personnes sur cette action collective et solidaire !
Outre la participation à ce week-end collectif, certaines antennes Unis-Cité se sont associées aux Banques Alimentaires locales, en amont, par exemple à Bordeaux et en Bretagne, où chaque volontaire a consacré une journée par semaine à la collecte, ou encore à Marseille, où tous les volontaires ont répondu à l’appel du Conseil Régional pour aller dans les entrepôts faire le tri et participer à la distribution.

 
18 millions de repas ont pu être collectés cette année. « Un résultat très encourageant », selon le réseau des Banques Alimentaires, « mais qui ne suffira pas à répondre à la croissance de la demande d’aide alimentaire ». L’objectif était de 24 millions de repas. Les volontaires d’Unis-Cité, quant à eux, sont prêts à se remobiliser aussi longtemps qu’il le faudra, en soutien aux associations ayant des besoins d’urgence sociale.
Tanya (17 ans), en Service Civique à Unis-Cité Dunkerque (programme “Booster“), intervient pour la Banque Alimentaire : « je prépare des colis, je range des cartons, des boîtes. Je récolte aussi des dons dans les supermarchés. Il y a pas mal de personnes qui se retrouvent isolées ou en difficulté financière, et c’est très important de leur venir en aide ».