Tout sur Unis-cité au quotidien
30
Juin

Dominique Boutonnat, Président du CNC : « Le programme Cinéma & Citoyenneté est l’une de nos réponses aux enjeux (du cinéma/audiovisuel français) et nous ferons tout pour que cette réponse s’amplifie… »

Unis-Cité

 

… « car c’est par eux, par la jeunesse, que toute la société et donc le cinéma, avanceront ! »

 

« Le programme Les Volontaires Cinéma & Citoyenneté a été créé par le CNC avec Unis-Cité, en partant d’un constat simple : les ciné-clubs, qui avaient formé des générations au cinéma, ont disparu alors même que l’audiovisuel au sens large est aujourd’hui le vecteur privilégié d’une culture commune et que le cinéma joue un rôle considérable dans le développement personnel et moral de chacun. Créons donc les ciné-clubs du XXIème siècle pour les jeunes et, surtout, par les jeunes ! Près de 1000 jeunes en Service civique se sont consacrés à cette mission cette année, en organisant des projections suivies de débat dans toute la France, dans les lycées, collèges, MJC, etc.

Les Volontaires Cinéma & Citoyenneté sont une ressource formidable. Par eux et avec eux, nous construisons l’avenir, transmettons cet amour, typiquement français, de tous pour les cinémas.

Cette initiative est d’autant plus cruciale que le confinement a accéléré les changements dans la manière de financer les films et dans les usages du public, avec la montée en puissance des plateformes étrangères comme Netflix, Amazon ou Disney +. Si l’on regarde dans le détail, on constate qu’il y a dix ans, les moins de 25 ans représentaient 38% des entrées en salles, aujourd’hui, ils ne sont plus que 28%. C’est une tendance lourde. Là où ils voyaient en moyenne 8 films par an, ils n’en voient plus que 4 et ce sont, pour l’essentiel, des « franchises » américaines.

Nous faisons le même constat pour nos séries françaises alors qu’elles réalisent à la télévision des succès d’audience très importants : les moins de 25 ans, même les moins de 35 ans préfèrent les séries américaines, les sites contributifs, les jeux vidéo et les réseaux sociaux. Et là, sur ce continent numérique où campent les jeunes, nous ne sommes pas assez présents. C’est donc un sujet culturel majeur, car une culture est en danger quand sa jeunesse s’en détourne.

Il faut se questionner, se demander pourquoi et surtout réagir. Comment ? En allant chercher les jeunes partout, sur tous les territoires, en les formant à la diversité des œuvres, des films, en redonnant l’envie et le goût de la salle, par des initiatives locales, les médiateurs dans les salles, avec l’éducation à l’image…

Le programme Cinéma et Citoyenneté est l’une des réponses que nous apportons à cet enjeu et nous ferons tout pour qu’elle s’amplifie car c’est par eux, par la jeunesse, que toute la société et donc le cinéma, avanceront ! »

Unis-Cité