Tout sur Unis-cité au quotidien
03
Décembre

Mérita, 25 ans, jeune volontaire albanaise : « Le Service Civique me change la vie ! »

Unis-Cité
« Je fais beaucoup de choses utiles. J’apprends aussi à bien lire et écrire le Français ».

Jeune sous statut de protection internationale, en Service Civique à Toulouse dans le programme « Melting Potes » – créé par Unis-Cité pour intégrer ce type de jeunes -, Mérita raconte :

 

« Avant le Service Civique, je restais tout le temps à la maison, j’étais déprimée ». Arrivée en France il y a 4 ans, seule et sans parler du tout le Français, elle avait juste bénéficié de 3 mois de cours pour apprendre la langue et de courtes formations pour être caissière ou femme de ménage.

« Maintenant, je fais beaucoup de choses utiles, je parle Français avec les autres jeunes volontaires et j’ai aussi des cours de langue… le Service Civique me change la vie ! ».

« Il me manquait beaucoup de mots, mais ça va mieux et j’apprends aussi à bien lire et écrire », dit la jeune-fille, dont les diplômes (économie/tourisme) albanais ne sont pas valables ici, ajoutant : « je veux passer le diplôme B2 de langue, qui m’ouvrira les portes pour trouver un travail ».

Quelles missions mène-t-elle pendant son service ? « Je fais beaucoup de relais communautaire auprès d’Albanais qui vivent souvent dans des bidonvilles ou des squats : je traduis pour eux et je les aide à comprendre les choses administratives. Par exemple, j’accompagne des femmes enceintes auprès de la sage-femme. Certaines ne vont pas à l’hôpital même si on a pris rendez-vous pour elles, alors il vaut mieux y aller avec elles. Nous aidons aussi les familles des demandeurs d’asile pour faire les inscriptions des enfants à l’école. Nous allons dans un Centre social qui offre des repas, des douches et une assistance sociale, pour expliquer par exemple à quoi ça sert de rencontrer un(e) psychologue car beaucoup d’Albanais ne comprennent pas ».

« On a aussi une réunion de deux heures tous les mardis, de toute l’équipe des 24 volontaires, avec Stéphane, notre chef d’équipe. Il nous explique comment utiliser le Google Agenda – ça nous rend plus autonomes et nous servira quand on cherchera un travail -, après un tour de table où chacun présente comment il va, ce qu’il a fait pendant la semaine, ce qui a été difficile ou facile.

Après le Service Civique ? « Je ne sais pas encore, je me pose beaucoup de questions. J’aime bien être interprète parce qu’on rencontre des gens et on va dans des endroits différents. Mais peut-être qu’avec l’Albanais, c’est difficile de gagner sa vie.

En tout cas, avec tout ce que j’apprends et je fais pendant le Service Civique, je me sens déjà capable de me débrouiller ».

Unis-Cité