Jean Beunardeau, Directeur général de HSBC France, Président de la Fondation HSBC pour l’Education.

Le programme Booster d’Unis-Cité «permet à des jeunes décrocheurs de se projeter dans l’avenir».

 

Pourquoi la fondation HSBC a-t-elle choisi de soutenir le programme Booster ?

Chez HSBC, nous sommes convaincus que la performance d’une communauté dépend de son niveau d’éducation et de sa capacité à faire des liens entre les différents membres qui la composent.

Le programme Booster répond pleinement à ce double impératif : il permet à des jeunes décrocheurs de se projeter dans l’avenir, en acquérant des compétences pratiques par le biais du Service civique trois jours par semaine et des compétences académiques par le biais d’une pédagogie renouvelée 2 jours par semaine.

Quelles formes prend le soutien d’HSBC à ce programme ?

Depuis sa création en 2011 HSBC aura apporté plus de 400 000 $ de soutien au programme. Au-delà de cet apport financier, près de 100 collaborateurs se sont déjà mobilisés pour accompagner les jeunes : participation à des ateliers CV, accompagnements lors de sorties culturelles ou de présentations de métiers.

A votre avis, quels sont les impacts majeurs du programme Booster ?

Au terme du programme, près des trois quarts des jeunes qui y ont participé ont trouvé un emploi ou une formation. Alors qu’ils étaient décrocheurs auparavant. C’est définitivement l’impact majeur de ce programme ! Même si cette transformation exemplaire ne doit pas en occulter beaucoup d’autres, comme le changement du regard que nos collaborateurs portent sur ces jeunes, et en retour de leur regard à eux sur l’entreprise. Cette inclusion réciproque est le terreau fertile de notre avenir à tous. »