Tout sur Unis-cité au quotidien
15
Juillet

L’association Avenir plus, qui lutte contre le décrochage scolaire en QPV, accueille un binôme de volontaires

Unis-Cité
elle « ne pourrait pas le faire sans le soutien d’Unis-Cité en intermédiation », selon sa présidente

 

3 questions à : Koulouffé DJITTE, Présidente d’Avenir plus, qui accueille un binôme en Service Civique, avec le soutien d’Unis-Cité

Quelle est la mission de votre association ?

Nous luttons contre le décrochage scolaire dans les collèges de quartiers prioritaires. Pour cela nous travaillons avec les établissements en offrant un accompagnement tripartite : enfant, famille, corps enseignant. C’est déterminant d’associer la famille car on découvre souvent des freins sociaux ou médicaux importants (comme un problème aigu de transport jusqu’à l’école nécessitant de se lever beaucoup trop tôt, ou un problème médical pouvant donner droit à une éducation adaptée, etc.).

Avec les enfants en décrochage, nous travaillons sur le rapport au savoir et la confiance en soi, mais aussi sur la conscientisation de leurs problèmes et sur leurs forces/potentialités…

Qu’apportent à votre association les deux jeunes en Service Civique ?

C’est la deuxième fois que nous accueillons un binôme de volontaires grâce à l’intermédiation d’Unis-Cité. Ils travaillent pratiquement tout le temps ensemble, et sont chargés de faire de l’accompagnement scolaire, d’organiser des rencontres avec des professionnels, de créer des temps de débat afin d’apaiser le climat scolaire (sur des thèmes d’actualité concernant directement les enfants, comme le racisme, les rumeurs…). Comme volontaires, nous prenons des jeunes qui sont d’abord motivés et ont envie de faire émerger de nouvelles pratiques. On ne les prend pas sur CV ou parce qu’ils ont des savoir-faire spécifiques.

Ce qu’ils nous apportent ? Une dynamique supplémentaire, une fraîcheur, une proximité plus facile avec les enfants, voire une possibilité d’identification à des « modèles » si les volontaires sont en fin de parcours universitaire. Leur apport en termes de développement de nos activités est déterminant pour nous. Nous pensons même à en prendre plus.

En quoi l’intermédiation d’Unis-Cité est-elle importante pour l’accueil et la gestion de ces jeunes ?

Unis-Cité nous soulage de tous les problèmes administratifs, ce qui est très utile pour une association de quartier entièrement bénévole (16 personnes). Et, s’il y avait des problèmes avec les jeunes (ce qui n’est encore jamais arrivé), nous pourrions faire appel à son aide.

Nos volontaires ont suivi toutes les sessions de formation organisées par Unis-Cité : la formation civique et citoyenne et la préparation au projet d’avenir. Il y en a une par mois, et le retour des jeunes a été très bon. Ils étaient contents aussi de rencontrer d’autres jeunes en Service Civique.

L’intermédiation d’Unis-Cité nous facilite la tâche et nous permet de bénéficier de l’apport de ces jeunes. Sinon, l’accueil de volontaires serait trop contraignant et on ne pourrait pas le faire.

Unis-Cité