Tout sur Unis-cité au quotidien
15
Juillet

Nadjime (19 ans) et Lyazid (22 ans), jeunes de quartiers populaires de Marseille, ont monté un événement sportif pour promouvoir la mixité sociale

Unis-Cité
grâce au programme « Rêve et Réalise » d’Unis-Cité ils se sont réalisés, ont découvert l’entrepreneuriat solidaire et appris l’autonomie

 

Pendant leur Service Civique, ils ont créé ensemble un événement sportif pour promouvoir la mixité sociale

 

Plus de 6000 jeunes habitants en QPV ont fait leur Service Civique avec Unis-Cité depuis 1995… Parmi eux, Nadjime (19 ans) et Lyazid (22 ans) viennent de terminer leur engagement à Marseille.

Habitant en quartier prioritaire, c’est à deux qu’ils ont mené leur projet, pendant leur Service Civique dans le cadre du programme Rêve & Réalise d’Unis-Cité. Ils ont créé un événement sportif nommé « Droit aux buts », pour les 11-18 ans habitant Marseille, qui a eu lieu le 15 juin. Leur idée : promouvoir la mixité sociale à travers la pratique du sport en allant chercher des jeunes dans tous les quartiers de la ville, et en leur permettant de participer à des tournois ensemble (foot et basket), au sein d’équipes mixtes pour forcer la rencontre. Nombre de participants : 150 à 200.

 

Où habitez-vous et pourquoi faire le Service Civique ?

Nadjime : « J’habite La Solidarité, quartier très dans le nord, à Marseille. Un quartier assez difficile, populaire, enclavé, où il y a beaucoup d’esprit communautaire. J’avais commencé un DUT gestion d’entreprise et d’administration, mais le cursus ne me plaisait pas. Je ne voulais pas rester à ne rien faire. La Mission locale m’a parlé du Service Civique, et je trouve que c’est bien d’aider les personnes qui en ont besoin. J’ai tout de suite accroché avec le programme R&R d’Unis-Cité parce qu’on peut lancer son propre projet et j’avais déjà une idée : organiser un événement sportif pour promouvoir la mixité sociale ».

Lyazid : « J’habite Les Chutes-Lavie, un quartier assez enclavé, où surtout il n’y a pas de lieu de vie, rien pour les jeunes. Je n’ai pas pu poursuivre mon année de licence en Administration et Economie sociale. Je connaissais des gens qui avaient fait le Service Civique et m’en donnaient une bonne impression en général. A la réunion d’info d’Unis-Cité je ne savais pas quel programme choisir, mais Rêve & Réalise m’a intéressé et les responsables d’UC nous ont connectés Nadjime et moi.

 

Qu’est-ce que vous apporte le Service civique ?

Lyazid : Je suis plus ouvert. J’ai aussi plus d’assurance et de confiance en moi. On rencontre des nouvelles personnes, et comme il y a des gens très différents, on doit apprendre à s’adapter.

Nadjime : Ça m’a surtout permis d’être plus autonome. Le Service Civique ça n’est pas comme un travail, c’est plus comme une formation. On apprend beaucoup, car on a plusieurs formations à Unis-Cité, comme faire son CV, comprendre les fake news et aussi faire un « pitch » sur son projet face à un jury…

 

Et le programme Rêve & Réalise ? Comment a marché votre projet ?

Lyazid : Depuis le début notre responsable d’équipe nous a beaucoup soutenus. Il nous a proposé des formations, donné des contacts. On a pu présenter notre projet à un événement et un des membres du jury a été intéressé. Coach professionnel, il nous a aidé et donné aussi des contacts.

Nadjime : Grâce au programme, on a rencontré un monsieur qui nous aide pour mener notre campagne de crowdfunding. Le projet s’est bien passé, et l’événement a eu lieu le 15 juin.

 

L’avenir, comment le voyez-vous ?

Nadjime : Je veux reprendre des études à la fac, dans le sport, pour devenir coach ou éducateur sportif, par exemple. Avec le projet, j’ai maintenant un réseau qui devrait m’aider. Et je ferai sûrement du bénévolat si j’en ai l’occasion.

Lyazid : Moi aussi je vais reprendre les études, en BTS commerce. Ce sera plus facile ensuite pour les entretiens d’embauche, car je suis beaucoup plus à l’aise pour parler. Peut-être qu’avec Nadjime on renouvèlera ce genre de projet. Je voudrais aussi faire du bénévolat avec Unis-Cité.

Unis-Cité