Tout sur Unis-cité au quotidien
07
Décembre
2020

Les rectorats, partenaires terrain d’Unis-Cité – Témoignage de responsables à Belfort et à Montpellier

Unis-Cité

 

Territoire de Belfort : Nathalie Roinard, inspectrice de l’Éducation Nationale, Mission de Lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)*.

Unis-Cité Belfort, créée en 2016, met en œuvre, avec l’Éducation Nationale, le programme Booster depuis 2017. Il a entamé sa 4ème promotion en octobre, avec 10 jeunes décrocheurs.

 

Pour Mme Roinard, Booster est clairement « une des solutions à proposer aux jeunes. Les missions de Service Civique leur apportent autonomie, possibilité de s’engager, de rencontrer d’autres jeunes différents, de se sentir utiles… Pour certains ça marche et on trouve le déclic qu’on attendait.

Mais tous les jeunes décrocheurs – ou en voie de décrochage – ne vont pas être capables d’en profiter. Il faut déjà avoir un peu de maturité pour arriver à gérer le fait d’être dans deux systèmes différents (la scolarité d’un côté, l’engagement en Service civique de l’autre), avec des camarades qui ne sont pas les mêmes des deux côtés.

Le système éducatif n’est bien sûr pas adapté pour tout le monde, d’autant qu’il y a de nombreux facteurs qui entrent en compte (problèmes de santé, problèmes sociaux, éloignement géographique, etc.). A la MLDS nous avons à disposition un ensemble de dispositifs, ce que j’appelle notre “couteau suisse“, pour essayer de “raccrocher“ notamment les 16-18 ans. Nous avons une commission pour examiner chaque cas individuel et trouver la meilleure solution à proposer en fonction des difficultés de chacun.

Avec Booster d’Unis-Cité, on continue, on se fait confiance, et les gamins avancent. L’opportunité de s’engager dans des missions de Service civique est un plus, il faut juste essayer de s’assurer en amont que les jeunes à qui on le propose vont pouvoir en tirer le maximum ».

 

* La mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) a deux finalités : réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme ; prendre en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d’une rescolarisation et/ou d’une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable.

 

Montpellier : Frédérique Duchein, coordinatrice de terrain de la MLDS du Rectorat, supervise différentes actions sur le territoire. Elle est active sur Booster d’Unis-Cité Montpellier depuis son lancement il y a 5 ans.

 

Qu’apporte de spécifique pour les décrocheurs le programme Booster ? 

« Cette formule combinée (3 jours en mission et 2 jours au lycée)  est particulièrement adaptée aux jeunes en rupture scolaire. Ils ont souvent besoin d’un soutien particulier non seulement dans l’adaptation sur les missions, mais aussi dans la construction de leur projet professionnel et dans le choix de leur future formation.

Grâce aux missions citoyennes, ils reprennent confiance en eux, se sentent utiles, prennent du plaisir dans des actions concrètes et valorisantes et développent, sur le terrain, des « savoir-être » et « savoir-faire ». Au lycée les ateliers (remobilisation / connaissance de soi / communication /espaces d’apprentissage / projet professionnel) leur permettent de travailler les compétences psychosociales, le rapport aux apprentissages ainsi que les perspectives de formation.

Il s’agit donc, pour ces jeunes, d’un dispositif offrant à la fois un « bel engagement au service des autres », et une « parenthèse active » qui permet de redonner du sens à leur parcours et de se remobiliser dans un projet de vie ».

Les « points forts » du programme ?

« Des missions adaptées aux mineurs / la dimension collective et le travail en équipe / la présence de jeunes majeurs / l’accompagnement soutenu des coordinateurs d’équipes / la dynamique impulsée / les actions sur les temps collectifs et les valeurs transmises ».

Quelles autres solutions pouvez-vous leur proposer ?

« La priorité est de remobiliser le jeune et le préparer à intégrer, dès que possible, une formation qualifiante et/ou diplômante. Les solutions dépendent à la fois du parcours du jeune, et de son profil (ses freins, ses besoins et ses leviers de motivation). Outre les missions de Service civique, elles sont variées : Micro-lycée / Dispositifs d’accueil, d’information et d’orientation de durées variables / Préparation à l’alternance / Accompagnements par la Mission locale / Modules de pré-apprentissage  / Actions régionales / Dispositifs portés par des associations locales, etc. »

Comment voyez-vous le fait que ce programme soit proposé et en partie géré par une association ?

« La MLDS a l’habitude de travailler en partenariat avec les associations locales. Leur « maillage » sur le territoire est nécessaire afin de mieux repérer, accompagner, former les décrocheurs.

Dans le cadre du programme Booster, le partenariat avec Unis-Cité offre un renforcement de l’accompagnement et de l’encadrement des décrocheurs particulièrement fragiles ainsi qu’une mutualisation des ressources et une complémentarité particulièrement intéressante. Le travail en équipe est riche et apporte une plus-value incontestable ».

Unis-Cité