Retour sur Les 1ères rencontres Intergénérationnelles de notre partenaire : l’AND-SC2S

Depuis sa création, le Service Civique Solidarité Seniors a d’ores et déjà permis à plus de 5000 jeunes de tous horizons confondus de s’engager et se mettre au service de près de 100 000 personnes âgées. A l’occasion de son premier anniversaire, la mobilisation a invité ses acteurs à participer aux toutes premières Rencontres Intergénérationnelles pour fêter la force des relations intergénérationnelles, en plaçant au cœur de l’événement 80 jeunes engagés et 35 de leurs seniors bénéficiaires. Les ministères partenaires, Malakoff Humanis et l’Agirc-Arrco étaient présents comme les grandes organisations et associations de la mobilisation et les équipes du Service Civique Solidarité Seniors. Au cours de l’événement, le 1er baromètre de l’Intergénérationnel a été présenté.

Au programme également : interventions, tables rondes, témoignages des équipes terrain, ateliers de co-développement intergénérationnels, chorale, ateliers Instagram et d’intelligence collective pour développer le Service Civique Solidarité Seniors.

« C’était bien pour les résidents qu’on a amené, dynamisés par l’événement qui leur  a beaucoup plu. Ça leur a permis de voir qu’il y avait des choses qui étaient prévues pour eux et aussi de sortir de l’EHPAD pour faire quelque chose de sympa »

Commente Tom, 24 ans, jeune engagé en Service Civique Solidarité Seniors à l’EHPAD Le Menhir du groupe ACPPA

 

  • Premier enseignement : les jeunes et les seniors ne sont pas suffisamment en lien, ce qui n’était pas le cas il y a 30 ou 40 ans. 61% des jeunes pensent ainsi que les deux générations ne sont pas suffisamment en contact et 71% pour les seniors. Ce qui est problématique au vu du fait que 86% des jeunes et 90% des seniors interrogés considèrent que quand les générations ne se côtoient pas suffisamment, elles ont une moins bonne image les unes des autres.

 

  • Autre apprentissage clé de cette étude : Un sentiment de solitude voire d’isolement social encore plus fort chez les jeunes que chez les seniors ; 65% des jeunes déclarent souffrir de solitude contre 41% des seniors. Le SC2S permet de rompre ce double isolement et de permettre aux deux générations de mieux se connaitre et se comprendre, avec des bénéfices identifiés.

 

  • Les échanges intergénérationnels sont ainsi considérés comme étant bénéfiques pour tous pour 49% des jeunes et 65% des seniors et apportent ainsi leur lot d’effets positifs.

 

  • Le Service Civique Solidarité Seniors apparait comme étant une très bonne chose pour 96% des jeunes et 99% des seniors ! 69% des jeunes se disent même être partants pour participer à des missions.

 

En un mot, renforcer les liens entre les jeunes et leurs ainés est gage de cohésion sociale.